dimanche 23 janvier 2022
A VOIR

|

Baisse de la TVA le week-end : l’accueil mitigé des commerçants

Publié le

Elles ont été étudiées pour soutenir l’activité commerçante pendant les périodes creuses. Les zones de redynamisation urbaine, ou ZRU, prévoient de réduire la TVA de 16 à 5%. Une mesure censée faire baisser les prix et appâter les consommateurs. Coup de pouce pour certains, casse-tête administratif pour d’autres, comment les commerçants accueillent ce dispositif ?

Publié le 04/01/2022 à 17:22 - Mise à jour le 05/01/2022 à 9:40
Lecture 2 minutes

Elles ont été étudiées pour soutenir l’activité commerçante pendant les périodes creuses. Les zones de redynamisation urbaine, ou ZRU, prévoient de réduire la TVA de 16 à 5%. Une mesure censée faire baisser les prix et appâter les consommateurs. Coup de pouce pour certains, casse-tête administratif pour d’autres, comment les commerçants accueillent ce dispositif ?


Une baisse de la TVA à 5% le week-end et les jours fériés contre 16% appliquée aujourd’hui. C’est la proposition faite par le Pays aux commerçants du centre-ville pour relancer l’économie de Papeete et de l’ensemble des zones de redynamisation urbaine. Un premier pas teinté de bonne volonté mais insuffisant pour les professionnels concernés. “D’un point de vue informatique, pour nos comptables, ça va être surement très compliqué”, redoute Nathalie Cobut, elle-même commerçante. “Le samedi après-midi, ça va engendrer des coûts de personnel. D’un point de vue logistique, ça va être beaucoup trop compliqué pour nous”.

“Je pense que c’est plus un pansement sur une jambe de bois. Il aurait fallu trouver une meilleure compétitivité pour les commerces, c’est-à-dire baisser la pression fiscale, et permettre aux commerçants de combattre la concurrence via les achats par internet par exemple, ou le shopping à l’étranger” a déclaré Guy Loussan, porte-parole de la fédération générale du commerce en Polynésie.

D’autres mesures sont envisageables, comme “une TVA à 5% généralisée sur toute la semaine”. “Ça nous permettrait de baisser nos tarifs et de jouer réellement le jeu. Pour moi qui ne vend que de la marque, baisser la TVA me permettrait de faire des tarifs exclusivement au même prix qu’en France”, assure la commerçante. Autre proposition : une prime reversée aux commerçants qui jouent le jeu et ouvrent le week-end : “ils pointent les commerçants qui sont là le samedi et le dimanche […] pour voir s’ils sont bien ouverts. Et ils reversent une prime annuelle à chaque commerçant”, propose Nathalie Cobut.

Guy Loussan, invité du journal :


De son côté, Teraiapiti Isabelle, vice-président de l’association du quartier du commerce, une réduction sur “la taxe d’entrée sur le territoire” et sur “la TVA calculée sur le prix d’achat” est préférable. “Ça abaisserait considérablement le prix”, avance-t-il. “Quand on voit le prix du fret, comment il a augmenté, tout de suite, ça a une incidence énorme sur le prix de vente”.

Entrée en vigueur le 1er janvier 2022, cet abaissement de la TVA le week-end devra encore passer le filtre des communes pour délimiter les zones concernées par cette mesure. Elle fera l’objet d’un test sur un an pour en mesurer les bienfaits.

infos coronavirus