samedi 6 juin 2020
A VOIR

|

Aéroport de Tahiti Faa’a : un nouvel appel public à la concurrence

Publié le

Ça y est : le nouvel appel public à la concurrence pour l'aéroport de Tahiti Faa'a a été publié au Journal officiel.

Publié le 18/11/2019 à 14:52 - Mise à jour le 18/11/2019 à 15:21
Lecture < 1 min.

Ça y est : le nouvel appel public à la concurrence pour l'aéroport de Tahiti Faa'a a été publié au Journal officiel.

Un avis d’appel public à la concurrence pour la concession de l’aérodrome de Tahiti-Faa’a a été publié au Journal officiel du 15 novembre.

Lire aussi : Gestion de l’aéroport : ADT dans l’attente de l’appel d’offres de l’Etat

En 2017, après une contestation de la commune de Faa’a concernant l’attribution de la concession à ADT, la justice a estimé que celle-ci était irrégulière, pointant que la concession “n’a été précédée d’aucune formalité de publicité, ni de mise en concurrence”. En conséquence, la concession a été annulée.

Une première procédure de Miss en concurrence avait été lancée en 2018. Mais, depuis, le gouvernement a annoncé la rétrocession des aérodromes de Bora Bora, Uturoa et Rangiroa. Un nouvel appel d’offres a donc été lancé.

En septembre dernier, en plateau sur TNTV, le président Edouard Fritch a estimé que l’aéroport de Tahiti Faa’a « doit être revu de fond en comble. On ne peut plus faire juste un coup de peinture. Il faut l’agrandir de façon à ce que le trafic puisse être adapté aujourd’hui.”

Lire aussi : La concession de l’aéroport de Tahiti-Faa’a à ADT, a été annulée

Le nouvel avis d’appel public à la concurrence souligne : « Le concessionnaire devra réaliser en début d’exécution du contrat de concession un programme de travaux initiaux, comprenant notamment la rénovation et l’extension à l’est de l’aérogare, l’augmentation de la capacité des parkings voitures et le doublement du canal de drainage. Le montant estimatif du programme de travaux initiaux, qui sera précisé dans les documents de consultation, s’élève à environ 40 millions d’euros (4.8 milliards de Fcfp, NDLR). Le concessionnaire réalisera également les investissements nécessaires à l’aménagement, au développement et en particulier au maintien aux normes de l’aérodrome. »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Des collégiens participent à la mise en valeur du...

Contribuer à la préservation du marae Taputapuatea en aidant à le mettre en valeur, c’est le challenge relevé par des élèves d’une classe patrimoine du collège de Faaroa à Raiatea. L’espace d’une journée, élèves, professeurs, parents d’élèves et responsables du site, se sont donnés la main pour le toilettage de quelques plateformes. L’occasion pour certains de renouer avec le passé…

Rosina, l’une des premières basketteuses du fenua, décorée de...

Elle est l’une des premières femmes joueuses de basket-ball à Tahiti. Et depuis 1966 jusqu'à aujourd'hui, elle est présidente de la section basket de l’AS JT. Rosina Layton-Thunota, 85 ans, a été élevée ce matin par le président Edouard Fritch au rang de chevalier de l’ordre de Tahiti Nui.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV