samedi 22 janvier 2022
A VOIR

|

À Raiatea, la hausse des tarifs de collecte des déchets pour les commerçants ne passe pas

Publié le

La communauté de communes de Hava’i a mis à jour la tarification du ramassage des ordures. Une augmentation calquée sur Bora Bora et qui ne concerne que les professionnels des îles membres de la ComCom. Selon le nouveau barème, certains commerçants verront leur prochaine facture multipliée par dix, à leur grand mécontentement.

Publié le 07/12/2021 à 15:18 - Mise à jour le 07/12/2021 à 15:43
Lecture 2 minutes

La communauté de communes de Hava’i a mis à jour la tarification du ramassage des ordures. Une augmentation calquée sur Bora Bora et qui ne concerne que les professionnels des îles membres de la ComCom. Selon le nouveau barème, certains commerçants verront leur prochaine facture multipliée par dix, à leur grand mécontentement.

À partir du 1er janvier 2022, les commerçants de la communauté de communes de Hava’i devront payer 2 841 Fcfp par litre de déchet collecté. En fonction de la fréquence de ramassage de déchets, la facture sera multipliée par dix pour certains commerces, dont les supermarchés. “On était sur du 200 000 Fcfp et on va passer à 4 millions. C’est complètement hallucinant. (…) On nous explique gentiment que c’est pour nous aider à avoir moins de déchets. Alors, il faut juste rappeler qu’on est au milieu du Pacifique, et qu’on est en fin de la chaîne alimentaire, donc on ne peut pas faire enlever les cartons, ce n’est pas possible. Et on ne nous donne même pas du temps pour essayer de trouver une solution !”, s’indigne Gilbert Robinet, un commerçant.

“J’ai 7 poubelles de 660 litres, et à raison de 6 ramassages par semaine, le calcul est vite fait. Que la poubelle soit pleine ou pas, c’est compté à la poubelle. Je passe de 100 000 Fcfp et quelques, à des millions… Je pense que c’est exagéré” ajoute Philippe Liaut, un autre commerçant.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Cette décision répond aux préconisations de la chambre territoriale des comptes (CTC) pour équilibrer le budget, déficitaire, du ramassage des ordures. Interpellé par les professionnels, Matahi Brotherson, le maire de Uturoa va tenter de modifier les textes. Plus de 200 professionnels sont concernés par cette nouvelle tarification : “D’ici le 21 décembre prochain, nous allons nous réunir avec le bureau exécutif de la ComCom pour revoir la tarification. Je comprends les inquiétudes, car le jour où on avait décidé de cela, toutes les simulations n’avaient pas été faites”.

Selon la communauté de communes, cette augmentation tarifaire ne sera toutefois pas suffisante pour rééquilibrer le budget. D’autres efforts devront être nécessaires.

infos coronavirus