lundi 27 septembre 2021
A VOIR

|

2020 : une année difficile pour le secteur de l’automobile

Publié le

Après une année 2020 difficile impactée par l’arrivée de la Covid-19, l’heure est au bilan. Le secteur automobile a été surpris par l’apparition subite de la crise sanitaire mais est parvenu à maintenir les emplois...

Publié le 09/01/2021 à 18:30 - Mise à jour le 11/01/2021 à 8:35
Lecture 2 minutes

Après une année 2020 difficile impactée par l’arrivée de la Covid-19, l’heure est au bilan. Le secteur automobile a été surpris par l’apparition subite de la crise sanitaire mais est parvenu à maintenir les emplois...

La chute n’est pas flagrante au vu du nombre de nouvelles immatriculations observées sur les routes en 2020… Pourtant la différence est bien réelle : 7600 voitures vendues en 2019 contre 5700 l’année dernière. Mais si la crise sanitaire a mis à mal l’économie du fenua, cette baisse n’est pas forcément à mettre sur le compte d’une baisse du pouvoir d’achat.

“Nous n’avions jamais subi cela en terme de gestion”

Lionel Foissac

Lionel Foissac est le président du syndicat Polynésien des concessionnaires automobiles. “En terme de volume, nous avons déjà eu des années beaucoup plus basses”, explique-t-il. Sauf qu’elles étaient préparées et que le déclin du marché était progressif. Ce qu’il s’est passé cette année, c’est un phénomène nouveau : nous avons d’un seul coup été stoppés dans notre élan, avec des commandes en cours, avec du personnel, et il a fallu tout réorganiser”.

Une chute limitée

Malgré la situation, la répartition des ventes de véhicules est restée quasiment la même. Les concessionnaires ont tout de même observé dernièrement un engouement pour les véhicules de marques chinoises.

“On a trois grosses familles de véhicules : les petites berlines, les SUV compacts et les pick-up. Les pourcentages de segmentations n’ont pas tellement évolué. On a les véhicules chinois qui se sont insérés dans le paysage Polynésiens. 12% des véhicules vendus sont originaires de. Par ailleurs, on a les véhicules hybrides et propres qui sont aussi insérés. lls représentent près de 10% du marché”.

Grâce aux aides du Pays et de l’Etat, les 900 emplois du secteur de l’automobiles ont pu être maintenus. Avec l’arrivée du vaccin anti-covid, les concessionnaires espèrent une reprise du marché en milieu d’année.

Rédigé par

infos coronavirus