A VOIR

|

20% de ventes en moins : les soldes, autres victimes de l’inflation

Publié le

Pour de nombreux commerces, les soldes se sont achevées avec un bilan peu reluisant. En cause, l'inflation, qui a fait chuter les ventes de 10 à 20% par rapport à 2019, selon la chambre du commerce. Parmi les secteurs les plus touchés, le textile et l’habillement se retrouvent en difficulté.

Publié le 09/10/2022 à 11:20 - Mise à jour le 09/10/2022 à 11:20
Lecture 2 minutes

Pour de nombreux commerces, les soldes se sont achevées avec un bilan peu reluisant. En cause, l'inflation, qui a fait chuter les ventes de 10 à 20% par rapport à 2019, selon la chambre du commerce. Parmi les secteurs les plus touchés, le textile et l’habillement se retrouvent en difficulté.

À quelques heures de la fin des soldes, les rayons ne désemplissent pas dans ce magasin de vêtements de Papeete. Les clients se font rares ou économes, et ceux qui s’avancent à la caisse avec plusieurs articles font figure d’exception. La clientèle de ce type de magasin ne profite que peu des soldes, avançant par exemple n’avoir pas forcément le besoin de changer de vêtements régulièrement.

Mais selon Violetta Tehevini, responsable de magasin c’est bien le prix qui est le plus attractif... ou dissuasif : “Je pense que c’est le prix qui attire plus le client quand il vient dans le magasin, avant même de voir l’article”. Et ce n’est pas faute de casser les prix, justement. Les soldes affichent moins 50, moins 60 et même moins 70%… De très bonnes affaires qui ne semblent pas motiver les clients. Malgré les offres, certains estiment que les vêtements sont toujours trop chers. En période d’inflation, les choix de consommation se durcissent, au détriment du textile.

Des achats en forte baisse, jusqu’à 20% de moins sur les deux semaines de soldes par rapport à 2019. La conséquence est immédiate. Le quartier du commerce était quasiment désert samedi matin. Les commerçants observent aussi que le comportement de la clientèle a changé depuis la levée des restrictions sanitaires.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

“On a remarqué un changement depuis le mois de juin 2022, note Nathalie Cobut, gérante de magasin. Depuis que les gens peuvent de nouveau voyager, repartir, ils ont aussi le besoin de se faire plaisir à l’extérieur. On sent automatiquement que les commerces prennent un petit coup”.

Pour sauver leur saison, les commerçants vont devoir faire encore plus d’effort, notamment lors de l’opération commerciale organisée pour Halloween, du 19 au 31 octobre. Une fête commerciale qui fait habituellement recette, selon la fédération générale du commerce.