mardi 7 décembre 2021
A VOIR

|

15 milliards pour la relance économique à Moorea

Publié le

Le Pays a exposé jeudi ses projets de développement pour l’île sœur. Investissements en parcelles viabilisées pour le logement, mise en valeur d’espaces publics littoraux, ou encore création d’un hub économique autour de l’aéroport, les divers projets s'inscrivent dans la création d'une zone de développement prioritaire. Un dispositif qui inquiète une partie des habitants.

Publié le 05/11/2021 à 9:26 - Mise à jour le 05/11/2021 à 9:47
Lecture 2 minutes

Le Pays a exposé jeudi ses projets de développement pour l’île sœur. Investissements en parcelles viabilisées pour le logement, mise en valeur d’espaces publics littoraux, ou encore création d’un hub économique autour de l’aéroport, les divers projets s'inscrivent dans la création d'une zone de développement prioritaire. Un dispositif qui inquiète une partie des habitants.

Jeudi, le Pays a présenté son projet de création d’une zone d’aménagement et de développement prioritaire à Moorea. L’objectif : prévoir et diversifier l’aménagement dans son ensemble. Ce dispositif prévoit le développement de zones pour la construction de logements, mais aussi la construction et l’exploitation hôtelière touristique et la création d’équipements publics, à vocation culturelle et de loisirs.

Les espaces publics suivants devraient également être valorisés :

  • le domaine de Tahiamanu à vocation touristique ;
  • le port de Vaiare pour le développement de ses activités portuaires et l’aménagement d’une plage publique ;
  • l’aéroport de Temae pour le développement de l’industrie et des services ;
  • la zone à vocation touristique et hôtelière de Temae ;
  • le site du golf pour le développement du tourisme et de l’habitation résidentielle ;
  • la baie de Cook à vocation touristique et culturelle ;
  • le fond de la baie de Cook à Paopao pour le développement du tourisme et de l’agriculture ;
  • le fond de la baie d’Opunohu à Papetoai pour le développement du tourisme, de la culture, de l’agriculture et de la recherche ;
  • l’ancien club Med et les sites hôteliers dégradés situés à Haapiti pour le développement du tourisme et des activités touristiques ;
  • des sites dédiés et des emprises réservées autour de l’île de Moorea pour la mise en valeur d’espaces publics littoraux ;
  • 7 autres sites pour des opérations d’habitat et d’aménagement de services de proximité.

Dans une démarche de concertation publique, le conseil des ministres prévoit de créer un comité stratégique d’aménagement et de développement durable de la commune de Moorea – Maiao.

Le gouvernement souhaite, par la création de cette ZDP, relancer l’économie et dynamiser les programmes d’envergure profitables durablement aux Polynésiens. Pour autant, la ZDP inquiète une partie des habitants de l’île sœur. Ils pointent du doigt le poids donné à l’exploitation hôtelière touristique. “Le maire souhaite ce développement. C’est une développement concerté”, assure le ministre Jean-Christophe Bouissou. “Je ne peux pas agir sur des opérations privées, des questions de ventes de terrain, d’acquisition de terrain, où alors même l’application des PGA de Moorea relève des autorités et notamment de la municipalité et des comités locaux d’aménagement qui regroupent l’ensemble des acteurs”.

Le programme d’investissement agréé en conseil des ministres sera réalisé dans un délai de 5 ans pour un montant au moins égal à 15 milliards de Fcfp, les délais pouvant être prorogés à 10 ans si les investissements s’avèrent supérieurs à 30 milliards de Fcfp. Le projet de ZDP devra faire l’objet d’une loi de Pays.

infos coronavirus