lundi 10 août 2020
A VOIR

|

Web Zone : Raimiti Ravello lance des cours de peinture en ligne

Publié le

L’art sort des galeries ! Ces dernières années, le peintre Raimiti Ravello a vu sa popularité exploser grâce aux réseaux sociaux. Aujourd’hui il a décidé de partager ses connaissances, toujours grâce à internet. Il lance le Creative club.

Publié le 20/11/2019 à 10:49 - Mise à jour le 20/11/2019 à 10:53
Lecture 2 minutes

L’art sort des galeries ! Ces dernières années, le peintre Raimiti Ravello a vu sa popularité exploser grâce aux réseaux sociaux. Aujourd’hui il a décidé de partager ses connaissances, toujours grâce à internet. Il lance le Creative club.

Plus besoin d’attendre un vernissage pour découvrir les oeuvres de nos artistes préférés. Aujourd’hui, l’art sort des galeries et se montre sur la Toile.

Au fenua, on connait tous ou presque les oeuvres du peintre Raimiti Ravello, petit-fils de François Ravello, également artiste. Mais c’est principalement grâce aux réseaux sociaux que le plus jeune s’est fait connaître. Ces dernières années, sa popularité a explosé grâce à ses photos et vidéos postées sur Facebook et Instagram.

Après environ quatre ans à exposer ses oeuvres sur les réseaux sociaux, la communauté de Raimiti s’élève désormais à près de 37 000 fans sur Facebook et 14 000 sur Instagram. Aujourd’hui, l’artiste ne vit réellement que de ses créations.

Transmettre…

Mais il n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. Le jeune père de famille, ancien professeur d’arts plastique, a décidé de transmettre son savoir, une nouvelle fois en se servant de la « magie » d’Internet. « Je suis arrivé à un moment dans ma carrière, dans mon travail où je me suis dit « il y a tellement de gens qui m’envoient des messages pour me demander si je donne des cours de peinture parce que j’ai un savoir-faire ». Je me suis toujours posé la question de comment le transmettre. Il y a quelques années, j’étais enseignant au collège Henri Hiro. j’ai dû prendre une disponibilité tellement je pouvais vivre ma passion grâce à Internet, grâce à ce travail que je partage avec tous les gens qui me suivent. Et je me suis dit « pourquoi pas utiliser le pouvoir d’Internet pour pouvoir combiner tout ça et faire en sorte de donner l’opportunité aux gens de pouvoir découvrir mon savoir-faire, le partager avec eux. »

Raimiti lance le Creative club, une plateforme de cours en ligne. « Les gens vont pouvoir se connecter via une application qui s’appelle Zoom. Ils vont pouvoir avoir un cours comme s’ils étaient avec moi en live et ils vont pouvoir pratiquer avec moi en même temps que moi je peins. je vais pouvoir leur montrer en temps réel (…) et pour les personnes qui ne pourront pas se connecter en live, les vidéos seront enregistrées et postées dans un espace membre auquel ils auront accès pour pouvoir les regarder quand ils seront disponibles. »

« le talent est quelque chose qui s’apprend  »

Raimiti Ravello

Pour Raimiti, les cours en ligne sont aussi efficaces que les cours classiques avec l’avantage en plus de s’y consacrer lorsqu’on est vraiment disponible.
Ses futurs élèves deviendront ils aussi doués que lui ? Pour l’artiste du fenua, le talent « est quelque chose qui s’apprend, qui se développe chaque jour ». « Moi, je ne savais pas dessiner, je ne savais pas peindre, j’avais 17 ans. Et quand je me suis lancé là dedans, j’ai appris par moi même. Et je suis plus que convaincu qu’avec ce que je vais leur transmettre, ces gens vont avoir des résultats visibles en quelques semaines. »

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 25 novembre. Les cours, deux par semaine, débuteront le 2 décembre à raison de 19 900 Fcfp par mois.

Plus de 200 personnes se seraient déjà montrées intéressées par les cours. Pour s’occuper au mieux de ses élèves, Raimiti va donc sélectionner un petit groupe. Si tout se déroule au mieux, l’artiste espère lancer une nouvelle session d’ici 6 mois ou 1 an.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Heiva Tu’aro 2020 : les résultats des courses de...

https://www.facebook.com/TahitiNuiTelevision/posts/3608441635853116 Cete année les courses de porteurs de fruits ont attiré moins de spectateurs. Moins de monde aussi...

La tension monte au CHPF

Alignés sur le parvis des urgences de l’hôpital, les agents du service applaudissent pour soutenir Nathalie Boivin, leur cadre. C'est son cas...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV