mardi 17 septembre 2019
A VOIR

|

Vidéo – Une exposition sur la généalogie des familles chinoises à Tahiti

Publié le

Publié le 12/01/2019 à 10:47 - Mise à jour le 12/01/2019 à 10:47
Lecture 2 minutes

Pourquoi cette exposition ?
“Cette exposition est faite pour inciter les gens à rechercher leurs racines, qu’elles soient chinoises, polynésiennes ou autres. Je pense que cela intéresse de nombreuses personnes.” 

Que peut-on apprendre dans cette exposition ?
“Un visiteur qui y va peut se retrouver dans l’un des tableaux de l’exposition. Il y a une recherche sur les descendants, cela créé un lien, c’est extrêmement important. On s’aperçoit que sur 3-4 générations, les descendants ne se connaissent plus.”

Il n’y a pas un risque de consanguinité ?
“Justement, nos recherches permettent de l’éviter. Avec les rosaces généalogiques, on a toute la famille réunie. C’est synthétique, pratique.”

Que peut-on apprendre d’autre dans cette exposition ?
“Dans une deuxième partie de l’exposition, il y a des rosaces qui contiennent la liste des déclinaisons des noms de familles. (…) Souvent, il n’y a pas trop de souci avec les premières générations. Mais dès qu’on arrive à la troisième ou quatrième génération, les jeunes ne savent plus à quel Xiang rattacher leur nom de famille.”
 
Beaucoup de noms chinois ont été francisés aujourd’hui. Pourquoi ? 
“C’est une histoire récente. Il faut savoir que les Chinois étaient traités d’une manière discriminatoire : pays des taxes etc. On a incité ces Chinois à devenir citoyens français. Mais en contrepartie, on leur a demandé de transformer leur nom de famille afin qu’il soit plus audible pour un Français.”

Quels sont vos projets après cette exposition ? Un livre ?
“Il y a 50 projets. Tout est possible ! C’est en fonction de la volonté du plus grand nombre.”

Justement, que voulez-vous dire à tous ces spectateurs qui vous regardent ?
“D’abord, de visiter l’exposition, car c’est surprenant. Il y a toujours quelque chose à apprendre. Et s’ils veulent approfondir leurs propres recherches, on est là pour les aider, les orienter, au sein de notre association Sinitong.”

L’exposition Xiang est ouverte du lundi 14 janvier au dimanche 20 janvier, de 8h à 17h, dans le hall de l’Assemblée de la Polynésie française.

Rédaction web avec Tauhiti Tauniua Mu San

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV