mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

Vidéo – Réparer les vivants, la question du don d’organes en scène

Publié le

Publié le 18/02/2018 à 16:40 - Mise à jour le 18/02/2018 à 16:40
Lecture 2 minutes

« Donner, c’est aimer. C’est grâce au don que nous sommes là », lâche Valérie Wong dans un sourire. Cette dernière a été greffée du foie il y a plus de 10 ans. Elle est aussi devenue un membre actif de l’association d’un don de vie.

 Ce lundi, elle a participé à la présentation de la pièce de théâtre Réparer les vivants, qui sera jouée du 23 février au 10 mars prochain à la Maison de la culture.

Pour Valérie Wong, cette œuvre permet de parler du don d’organes en Polynésie. Chose qui n’est pas toujours bien perçue. Elle souligne :

« Le don c’est encore tabou mais il faut s’ouvrir. J’ai une nouvelle vie. Je revis grâce à ce don. »

Raymond confirme. Greffé du rein il y a deux ans, tout a changé pour lui.

« Un beau matin, on m’a appelé pour me dire qu’il fallait que je me rende à l’hôpital pour une greffe. Depuis, ça a été un changement radical. J’ai pu reprendre un peu de sport. Je peux voyager… »

Les membres de l’association voient dans Réparer les vivants un appui pour la cause qu’ils défendent. Pour eux, elle porte un message. Réparer les vivants conte l’histoire d’un garçon de 19 ans qui perd la vie dans un accident de la route en allant surfer avec ses amis. Ses parents ont 24 heures pour décider de quoi faire avec ses organes.

Le metteur en scène et acteur, Emmanuel Noblet, souligne :

« Ce n’est pas un spectacle militant. Ça pose simplement une question de société : le don d’organes, on peut être pour ou contre. »

PRATIQUE

Quand ?

Du 23 février au 10 mars.
Vendredi et samedi à 19h30.
Samedi à 17h30

Où ?

Petit théâtre de la maison de la culture à Papeete.

Combien ?

Entre 2 500 à 4 000 francs. Les billets sont en vente dans les Carrefour et Radio 1 ou sur www.ticket-pacific.pf
Réservation : 87 31 40 40

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...