dimanche 5 décembre 2021
A VOIR

|

Vidéo – Quand Saint Mandrier se pare des couleurs de Tahiti

Publié le

Publié le 04/08/2018 à 11:58 - Mise à jour le 04/08/2018 à 11:58
Lecture 2 minutes

Une initiation au Va’a à 18 000 km du Fenua. Laura fait ses premiers pas dans cette discipline sous l’œil admiratif de son père. Stéphane est en vacances à Saint-Mandrier avec ses enfants. Il a entendu parler du festival l’année dernière alors cette fois il s’est décidé à effectuer ce voyage en eaux inconnues. “C’est nouveau pour moi. J’avais déjà fait du canoè, mais là, avec la pirogue on a un esprit d’équipe qui est très sympathique. On a une véritable ambiance polynésienne.”
 
A quelques centaines de mètres de là, une activité plus terre à terre. Sylvain Fromont, lui s’essaye au lancer de javelot. Une pratique que cet originaire des Tuamotu qui a grandi à Toulon ne connaissait pas du tout. “Je suis en train de pratiquer un sport que mes ancêtres faisaient. Cela fait du bien. cela me permet d’être connecté avec le fenua qui est loin de nous.”

Comme chaque année, le festival Heiva amène du mana dans cette petite commune du Var. Ce pari fou, c’est Théo Moeterauri qui se le lance depuis 7 ans. Mais son rêve, c’est d’aller encore plus loin et le combat n’est pas gagné d’avance. “On fera comme à Tahiti, il y aura des groupes et écoles de danse, des courses de pirogues.”
 
Les festivités durent jusqu’à la fin du week-end. Théo espère pouvoir attirer entre 10 et 15 000 personnes pendant ces 4 jours.
 

Rédaction web avec Solène Boissaye

 
 

infos coronavirus