jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Vidéo – L’art et la manière de célébrer le Nouvel An chinois

Publié le

Publié le 01/02/2019 à 10:34 - Mise à jour le 01/02/2019 à 10:34
Lecture 2 minutes

Comment allez-vous célébrer le Nouvel An chinois ? Notre question de la semaine n’a pas eu l’air de passionner les foules sur notre page Facebook, et pour cause, chez nous, le jour de l’An chinois n’a pas la même portée qu’en Asie. Et même parmi la diaspora chinoise en Polynésie, on ne célèbre pas spécialement cette fête qui est pourtant l’une des plus importantes du calendrier lunaire.
 
Certains estiment que « c’est fiu, parce que c’est toujours la même chose tous les ans ». Il en est de même pour toutes les fêtes traditionnelles, mais les associations essaient toutefois d’innover en proposant des animations un peu différentes.
 
Pour d’autres, « c’est devenu une fête commerciale », et il est vrai que les commerçants en profitent pour faire du chiffre en proposant des promotions sur certains articles, tout comme ils le font pour la Saint-Valentin, la fête des mères ou encore Noël…
 
Mais dans les faits, le jour de l’An chinois, aussi appelé Fête du Printemps, dure une quinzaine de jours. En règle générale, avant les festivités, donc avant le 5 février cette année, on prépare sa maison en faisant le grand ménage, en accrochant quelques bouquets d’agrumes ou d’autres décorations de circonstance. On va au temple pour prier et faire des offrandes aux dieux afin de les remercier, de leur demander les protections pour les années à venir, ou alors pour consulter les oracles.
 
Quant à la célébration en elle-même, la veille de l’ouverture des festivités, on prend un bain de feuilles de pamplemousse pour se purifier, puis les familles se réunissent autour d’un festin pour lequel chaque aliment est soigneusement choisi.
 
En effet, le poisson par exemple est l’un des mets de prédilection de ce repas de fête, il symbolise la bonne fortune. Sur la table, il y aura aussi du poulet blanc pour la chance, des raviolis pour la richesse, des pâtes pour la longévité, des gâteaux de riz gluant pour la prospérité.
 
Dans la campagne chinoise, on prépare plutôt un repas végétarien dont chaque aliment a aussi une signification. Et certains Haka de Polynésie continuent de servir ce plat à base de légumes, champignons, algues et vermicelles.
 
A côté de ça, la tenue a aussi son importance. Pour commencer l’année, il faut un vêtement neuf symbolisant un nouveau départ, et de préférence de couleur rouge pour la chance. Mais surtout, il faut éviter de s’habiller en noir ou en blanc, des couleurs qui sont généralement de mauvais augure…
 
Enfin, le jour venu, on allume des pétards pour chasser les mauvais esprits, et on invite les lions ou les dragons, des animaux synonymes de bravoure et de chance, à venir danser chez soi. Et en Polynésie, ce sont plutôt les entreprises qui font appel aux lions, en espérant que son passage soit synonyme de prospérité.
 
 

Rédaction web avec Moea Pierron

infos coronavirus