fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

Vidéo – La musique chinoise à l’honneur pour le concert Tahiti 1917

Publié le

Publié le 31/01/2019 à 15:51 - Mise à jour le 31/01/2019 à 15:51
Lecture < 1 min.

L’organisateur Félix Vilchez a surtout souhaité mettre en valeur “les musiciens d’ascendance chinoise qui ont apporté leur grain de sable dans la consolidation de la culture polynésienne.” 

“Il y en a un seul qui est encore vivant et il sera là”, explique le chanteur Patrick Noble. Ce dernier chantera également en hakka pour l’occasion. “C’est sûr qu’il faut s’entraîner (…) Du moment qu’on a la phonétique, ça va.” 

Ce type de chants est né dans un contexte particulier, comme l’explique Félix Vilchez : “A l’époque les Chinois voulaient rentrer en Chine et d’autres sont venus leur dire que ce n’était pas si facile. A cette époque il y avait des guerres civiles, ce n’était pas facile en Chine. Et finalement tout le monde ici était très bien. Cette musique exprime l’admiration pour la beauté de l’île.” 

L’organisateur prévoit une soirée exceptionnelle samedi. Des ingénieurs du son à travaillé à l’aménagement de la salle philanthropique et deux écrans ont été installés. 
 

Rédaction web avec Laure Philiber

 

PRATIQUE 

Tahiti 1917
19h30 
A la salle de l’Association philanthropique chinoise de Tahiti
Billets en vente dans les magasin Carrefour ou en ligne 
Tarifs
Plein tarif : 3 500 Fcfp
Moins de 12 ans : 2 500 Fcfp
Frais web : 100 Fcfp par place achetée en ligne

 

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Afaahiti : un lâcher de ballons en plastique prévu,...

Les internautes et associations dénoncent une pollution organisée. La fédération des associations de protection de l'environnement Te ora Naho a contacté les...

Le kaveu, crabe géant très apprécié aux Tuamotu

Le crabe de cocotier ou kaveu est un mets local très apprécié. On le trouve dans la majorité des îles aux Tuamotu et à Makatea. Vendu à prix fort à Tahiti, il constitue un revenu considérable pour les jeunes des îles qui le traquent surtout la nuit.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X