mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

Vidéo – Heiva i Dubai: l’émir repousse, le voyage en suspens

Publié le

Publié le 14/06/2017 à 11:35 - Mise à jour le 14/06/2017 à 11:35
Lecture 2 minutes

Cette annulation a été révélée mercredi soir par nos confrères de Tahiti-Infos. Un émir avait proposé à des danseurs polynésiens de se représenter à Dubaï pendant un mois pour réaliser un « Heiva I  Dubaï ».  Près d’une centaine d’artistes se préparaient depuis plusieurs mois pour conquérir les Emirats Arabes du 7 juillet au 7 août. L’émir les avait sélectionnés, et invités à faire le show. Tous les frais devaient être pris en charge mais les caractéristiques du projet ont toujours été floues : pas de contrats, aucune précision logistique…

Aujourd’hui, le voyage à Dubaï sent l’amertume.

«On nous a dit que c’était reporté, on ne sait pas quand. Peut-être octobre-novembre », explique Tuarii Tracqui. 

«Il n’est pas annulé mais reporté car on nous dit qu’il y a des problèmes de sécurité dans ce pays donc on nous a gentiment demandé si on pouvait repousser les choses », précise André Tahimanarii qui ajoute que le voyage devrait s’effectuer au mois de novembre.

La déception est grande.  «C’était la promesse d’une aventure, d’une découverte. Certains danseurs n’ont jamais pris l’avion de leur vie », ajoute-t-il. « Certes, il n’y avait pas de contrat mais on était tous dans un bon état d’esprit… »

La troupe s’est mobilisée pour assouvir le souhait de l’émir. L’entraînement était intensif. «On répétait du lundi au jeudi de 18h à 20h et samedi dimanche de 13h à 18h.» Tous se sont organisés en conséquence pour se libérer un mois entier, loin de leur famille et du travail. Certains ont même renoncé à participer au Heiva I Tahiti.

« Je voudrais dire aux jeunes qu’il ne faut pas lâcher, c’est une excellente opportunité pour eux, » explique André Tahimanarii. Selon lui, l’opération coûterait près de 12 millions à l’émir, qui souhaite rester anonyme. 

Suite et fin dans quelques mois … 

Rédaction web

infos coronavirus