Une stèle en hommage à Paul-Émile Victor inaugurée à l’aéroport de Bora Bora

Publié le

Une stèle à l’effigie de Paul-Émile Victor, célèbre explorateur et ethnologue disparu en 1995, a été inaugurée, ce jeudi, à l’aéroport de Bora Bora, île sur laquelle il résidait. C’est son fils, Teva, artiste bien connu au fenua, qui s’est chargé de réaliser cette imposante sculpture faite dans une pierre volcanique.

Publié le 28/06/2024 à 13:26 - Mise à jour le 29/06/2024 à 10:19

Une stèle à l’effigie de Paul-Émile Victor, célèbre explorateur et ethnologue disparu en 1995, a été inaugurée, ce jeudi, à l’aéroport de Bora Bora, île sur laquelle il résidait. C’est son fils, Teva, artiste bien connu au fenua, qui s’est chargé de réaliser cette imposante sculpture faite dans une pierre volcanique.


L’œuvre présente trois faces distinctes : le visage du célèbre explorateur, un masque shamanique inuit et un ti’i polynésien. Des symboles du parcours de l’explorateur et ethnologue qui a sillonné le monde de son vivant, en particulier les régions polaires.

« C’est un grand honneur », a déclaré son fils Teva qui a réalisé l’œuvre, « tous les touristes, qu’ils soient Français, Américains ou internationaux, vont pouvoir profiter de la sculpture, mais aussi et surtout du souvenir et de la mémoire de Paul-Émile Victor qui a vécu sur le motu Tane, là où j’ai grandi, à quelques centaines de pas d’ici ».

« Il va pouvoir continuer de regarder le Mont Otemanu jusqu’à la fin de ses jours. La pierre aura encore des millénaires de vie. Donc c’est un bel hommage », a-t-il ajouté, entouré de membres de sa famille.

– PUBLICITE –

« Il va pouvoir continuer de regarder le Mont Otemanu jusqu’à la fin de ses jours. La pierre aura encore des millénaires de vie« , a souligné le fils de l’explorateur. (Crédit: Mana Victor)

Cette sculpture de forme sphérique représente aussi la Terre et « symbolise le voyage, l’aventure, le fait que l’on soit tous sur la même planète et qu’il faut respecter cette nature et notre environnement ».

Elle est également décorée de divers motifs, notamment un voilier, un traineau ou encore un ours polaire. Une plaque en plusieurs langues (français, tahitien et anglais) y a été apposée pour retracer les grandes lignes de la vie de ce scientifique avide de rencontres et de découvertes.

L’œuvre présente trois faces distinctes : le visage du célèbre explorateur, un masque shamanique inuit et un ti’i polynésien. (Crédit : Mana Victor)

Dernières news