lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Une session d’initiation au breakdance à Vaiete

Publié le

BREAKDANCE - Sur la place Vaiete, les amoureux et néophytes du breakdance étaient conviés pour une session d’initiation mercredi dernier. C’est à l’initiative du groupe Breaking Motion mené par Johann Kwang-Liu que ce rendez-vous est rendu possible.

Publié le 28/05/2019 à 13:42 - Mise à jour le 20/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

BREAKDANCE - Sur la place Vaiete, les amoureux et néophytes du breakdance étaient conviés pour une session d’initiation mercredi dernier. C’est à l’initiative du groupe Breaking Motion mené par Johann Kwang-Liu que ce rendez-vous est rendu possible.

Cela fait 16 ans déjà que Johann Kwang-Liu pratique la breakdance. Entre ses débuts avec ses amis, puis son groupe les X-boys et leur victoire au Upa nui 2009, sa passion pour la breakdance ne s’est pas estompée. Après une pause obligée de 3 ans pour les études, c’est avec plaisir qu’il partage aujourd’hui son savoir.

« Cela me plait, car quand on s’entraîne, on est un petit groupe de 5-6 danseurs, et occasionnellement 8-10 personnes grand maximum, et là, il y a plein de gens que je n’ai jamais vus. J’en ai même un qui vient de Moorea et il a carrément un bon niveau. Cela me fait très plaisir » nous confie Johann.

La breakdance est une discipline à part entière, pour preuve, son accession possible aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Mais avant de parler de pratique à haut niveau, c’est par l’initiation que Johann tente de rebooster la discipline au fenua. Pour les néophytes et pratiquants d’autres styles de danse, le pari est réussi. « Cela a évolué, tout le monde danse le ori canard. C’est ça la mode en ce moment. C’est mieux de danser que de se bagarrer dans la ville » explique Teotahi Biesse de la team Fatale.

« J’ai trois garçons qui ont fait l’initiation ce soir qu’ils attendaient avec impatience. À la maison, ils font déjà leurs cascades à leur style, mais je pense que d’avoir un petit cadre comme ça, c’est sympa pour découvrir. C’est vraiment top » dit Sandrine, une maman. « J’aime bien ça. J’ai découvert de nouvelles choses » ajoute le petit Zachary.

Fort du succès de cette initiation, les Breaking Motion parlent déjà d’une future session. Et si l’engouement pour la discipline s’accroît, une école de breakdance pourrait voir le jour…

REPORTAGENaea Bennett

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.