dimanche 25 octobre 2020
A VOIR

|

Une masterclass avec Dee Dee Bridgewater

Publié le

Rencontre intimiste hier soir au petit théâtre de la Maison de la culture. Le public, des musiciens et des chanteurs ont rencontré la star du jazz, Dee Dee Brigdewater, à l’occasion d’une masterclass. Un privilège pour mieux connaître l’artiste et être à l’écoute de ses conseils pour briller sur scène, face au public.

Publié le 26/09/2019 à 15:00 - Mise à jour le 26/09/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Rencontre intimiste hier soir au petit théâtre de la Maison de la culture. Le public, des musiciens et des chanteurs ont rencontré la star du jazz, Dee Dee Brigdewater, à l’occasion d’une masterclass. Un privilège pour mieux connaître l’artiste et être à l’écoute de ses conseils pour briller sur scène, face au public.

Une standing ovation pour Dee Dee Bridgewater car les participants à la masterclass le savent, ils vivent un moment rare, celui de la rencontre avec l’artiste américaine. Avec un jeu de questions/réponses conduit par China Moses, sa fille, la chanteuse de jazz se dévoile : de la recherche de ses racines à sa passion pour la comédie et le chant, puis ses engagements dans le monde caritatif.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Un premier volet avant de laisser place aux artistes locaux. D’une voix maîtrisée, Reva Juventin charme le public et surprend Dee Dee Bridgewater. « J’étais très émue par ce retour-là, je ne m’y attendais pas, surtout de la part d’un monstre du jazz comme elle. C’est rassurant quelque part et cela donne envie de faire de son mieux et de continuer » confie Reva.

Déplacement sur la scène, maintien du micro, regard vers le public… les conseils de la professionnelle sont précis et précieux. De ses cours de théâtre, l’artiste a trouvé la méthode pour capter son public lors de ses concerts. Elle partage son expérience pour donner plus de confiance aux artistes qu’elle rencontre. « C’est en faisant du théâtre que j’ai appris comment il fallait faire pour occuper l’espace et l’utiliser, et communiquer avec un public pour le faire ressentir que l’on ne chante que pour eux » explique Dee Dee.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

À l’écoute des chanteuses, elle conseille de manière différente. Et sur la scène, ce partage d’expérience, unique pour les artistes, intimide un peu. « J’ai retenu un truc que je ne fais pas, c’est jouer avec le micro. (…) En plus, ce sont des conseils que je donne moi-même, donc c’est rigolo. Je n’étais juste pas très à l’aise » nous dit Taloo Saint-Val, chanteuse.

Passionnée et passionnante, Dee Dee Bridgewater se produira ce week-end lors du Tahiti Soul Jazz Festival. Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement.

infos coronavirus