samedi 24 octobre 2020
A VOIR

|

Une délégation de Mahina sur les traces de Tupaia

Publié le

En Nouvelle-Zélande, la ville de Gisborne a accueilli mercredi la réplique de l’Endeavour, dans le cadre des célébrations du 250e anniversaire du contact entre Maori et Européens. L’Endeavour a reçu un accueil par quatre pirogues doubles, dont Fa’afaite et son équipage tahitien. Ce bateau, symbole de l’exploration Anglaise dans le Pacifique et dans le monde, a pourtant aussi marqué de manière négative les esprits. Son arrivée dans le port de Gisborne a d’ailleurs suscité de vives contestations de la part de beaucoup de Maori pour qui ce bateau est symbole de colonisation et de massacres. Il y a 250 ans, neuf Maori ont été tués ou blessés suite à son arrivée. Le contact entre l’équipage de James Cook et les Maori ne s’est pas terminé en bain de sang partout. Dans la baie de Uawa, les échanges ont été plus cordiaux grace à Tupaia. Une délégation de 80 personnes de Mahina et de Raiatea a fait le déplacement pour échanger avec les Maori et rendre hommage à leur manière à cet ancêtre.

Publié le 13/10/2019 à 11:11 - Mise à jour le 13/10/2019 à 11:11
Lecture 2 minutes

En Nouvelle-Zélande, la ville de Gisborne a accueilli mercredi la réplique de l’Endeavour, dans le cadre des célébrations du 250e anniversaire du contact entre Maori et Européens. L’Endeavour a reçu un accueil par quatre pirogues doubles, dont Fa’afaite et son équipage tahitien. Ce bateau, symbole de l’exploration Anglaise dans le Pacifique et dans le monde, a pourtant aussi marqué de manière négative les esprits. Son arrivée dans le port de Gisborne a d’ailleurs suscité de vives contestations de la part de beaucoup de Maori pour qui ce bateau est symbole de colonisation et de massacres. Il y a 250 ans, neuf Maori ont été tués ou blessés suite à son arrivée. Le contact entre l’équipage de James Cook et les Maori ne s’est pas terminé en bain de sang partout. Dans la baie de Uawa, les échanges ont été plus cordiaux grace à Tupaia. Une délégation de 80 personnes de Mahina et de Raiatea a fait le déplacement pour échanger avec les Maori et rendre hommage à leur manière à cet ancêtre.

ll y a 250 ans, Tupaia foulait le sable de la baie de Uawa. Il resta à terre avec des membres de l’équipage de l’Endeavour. Un bref moment de l’histoire mais qui allait marquer les esprits des Maori de cette communauté, jusqu’à aujourd’hui. Une grotte et une cascade portent d’ailleurs son nom.

La délégation de Mahina, composée d’une partie de son conseil municipal et de l’association Aratea, a séjourné une semaine parmi la communauté de Uawa. 

Damas Teuira. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« C’est la concrétisation un peu de tous les échanges que nous avons eus, confie Damas Teuira, le maire de Mahina. La visite des délégations à Mahina, et Mahina ici. On a choisi Uawa parce qu’il y a toute une histoire derrière qui va accompagner cet échange entre Mahina et Gisborne. »

Et c’est sur le marae de Hauiti que ses membres ont séjourné en immersion totale avec les Maori. Ce Marae a reçu tour à tour des délégations du fenua, avec le président Edouard Fritch, Gaston Tong Sang et des descendants de Tupaia venus de Raiatea.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Ce voyage s’inscrit dans la durée, puisque l’association Aratea, créée en avril, a pour objectif de renforcer les liens avec les Maori.

C’est donc sur les traces de Tupaia que l’association Aratea travaillera avec les communautés Maori de la région, sur des questions liées notamment à l’enseignement de la langue.

infos coronavirus