mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

Une conférence sur les langues polynésiennes et le plurilinguisme

Publié le

Publié le 11/10/2015 à 8:50 - Mise à jour le 11/10/2015 à 8:50
Lecture 2 minutes

Depuis les années 1960, la Polynésie français connaît un changement linguistique majeur. Le français tend à remplacer les sept langues polynésiennes autochtones, dont la plus parlée, le tahitien, dans la plupart des situations de la vie quotidienne, y compris dans le giron familial.

Dans le prolongement des efforts de revitalisation linguistique engagés à partir des années 1980, le gouvernement local a expérimenté, depuis 2005, trois programmes expérimentaux bilingues français-tahitien successifs à l’école primaire, dont un financé par l’Agence Nationale de la Recherche et un autre par le Fond d’Expérimentation pour la Jeunesse. Cette démarche vise à rompre avec le modèle éducatif monolingue, à revitaliser un patrimoine culturel et linguistique perçu comme menacé et à promouvoir un bilinguisme additif.

L’originalité de ces programmes, comparativement aux précédents, est qu’ils ont été systématiquement évalués selon deux axes complémentaires, l’un psycholinguistique (évaluations en français et en tahitien d’une cohorte d’élèves), l’autre sociolinguistique (enquêtes sur les pratiques et les représentations enseignantes, parentales et enfantines).

Cette communication proposée par le Laboratoire EASTCO, présentera les principales conclusions de ces évaluations et ouvrira la discussion sur les enjeux contemporains de politique linguistique.
 

D’après communiqué de presse.

Biographie des conférenciers :

Mirose Paia : maître de conférences en langues et littératures polynésiennes à l’Université de la Polynésie française et membre du laboratoire EASTCO (Sociétés traditionnelles et contemporaines en Océanie) depuis 2014, elle forme les enseignants du premier et du second degrés en langues polynésiennes, en linguistique et en didactique des langues. Elle créée des supports d’enseignement du tahitien. Précédemment détachée au ministère de l’Éducation de la Polynésie française, depuis 2007, à la tête de la cellule des langues et cultures polynésiennes, elle a coordonné les dispositifs expérimentaux d’enseignement bilingues à l’école primaire.

Jacques Vernaudon: maître de conférences en linguistique à l’Université de la Polynésie française et membre du laboratoire EASTCO depuis 2013, il a précédemment enseigné pendant douze ans à l’Université de la Nouvelle-Calédonie. Ces recherches se concentrent sur deux dimensions complémentaires, l’une centrée sur la description des langues océaniennes, l’autre sur l’enseignement de ces langues dans un contexte multilingue.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Taravao : les produits made in fenua de Hautia...

À la Presqu’île, une exposition entièrement dédiée au fait main a lieu depuis vendredi au centre Vahinerii. 20 créateurs se sont regroupés pour exposer leurs produits… Le groupe d’artisans qui se fait appeler "Fait main à la Presqu’île" existe depuis 15 ans et propose trois expositions par an. Parmi eux, Hautia Prokop est une toute jeune entrepreneuse. Elle s’est lancée dans la transformation de produits locaux du terroir.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV