jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Un workshop de hula à Tahiti

Publié le

Le chorégraphe Kai Kamai a organisé des ateliers de hula le temps de son séjour à Tahiti . Plusieurs fois primé à Las Vegas , il enseigne également d’autres disciplines.

Publié le 23/07/2019 à 11:34 - Mise à jour le 23/07/2019 à 11:40
Lecture 2 minutes

Le chorégraphe Kai Kamai a organisé des ateliers de hula le temps de son séjour à Tahiti . Plusieurs fois primé à Las Vegas , il enseigne également d’autres disciplines.

Fils d’une mère tahitienne et d’un père hawaiien, Kai Kamai a grandi au rythme des pas de danses traditionnelles. Des bases qui l’ont conduit à en faire sa profession aujourd’hui. Avec ses trois écoles à Las Vegas, le chorégraphe enseigne aussi le hip-hop, le jazz, ou encore la danse à talons hauts.

« La danse est vraiment dans le sang polynésien. C’est dans nos cœurs, dans nos corps » confie le chorégraphe.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Samedi dernier, des danseuses polynésiennes ont profité de la venue de Kai au fenua pour s’initier au hula. Une première pour la plupart d’entre elles. Toutes pratiquent le ’Ori tahiti. Cet atelier était l’occasion pour elles d’apprendre les bases d’une autre danse polynésienne. Avec attention, elles ont suivi les consignes pour tenir les positions et retenir la chorégraphie. « J’admire ces danseuses hawaiiennes qui arrivent à se positionner, à rester longtemps dans une posture… C’est très physique » explique Fenuaiti Maihota, danseuse.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

À la fois sensuelle et complexe, la danse hawaiienne s’apprend au rythme des pas et des gestes qui représentent différents aspects de la nature. Kai Kaima a choisi une chorégraphie pour transmettre un message : « Cela parle de la Lune qui est derrière la montagne de Mauna Kea. (…) Pour les soutenir, on voulait faire cette danse » nous dit-il.

Lire aussi : Les Hawaiiens manifestent contre le projet de télescope à Mauna Kea

Pour ce Polynésien fier de sa culture, le retour aux sources l’emporte après des années d’apprentissage qui l’ont conduit à explorer différentes danses.

infos coronavirus