mardi 26 octobre 2021
A VOIR

|

Un premier opéra en tahitien bientôt interprété au fenua

Publié le

La Cavalleria Rusticana, opéra de Pietro Mascagni, célèbre l’amour contrarié. Cet opéra du XIXe siècle a été traduit et adapté par le professeur de chant Gaby Cavallo. Il sera interprété en langue tahitienne par les artistes du Conservatoire artistique, le dimanche 21 mars au Tahiti Pearl Beach Resort de Arue. Une première au fenua.

Publié le 22/02/2021 à 10:03 - Mise à jour le 03/03/2021 à 11:31
Lecture 2 minutes

La Cavalleria Rusticana, opéra de Pietro Mascagni, célèbre l’amour contrarié. Cet opéra du XIXe siècle a été traduit et adapté par le professeur de chant Gaby Cavallo. Il sera interprété en langue tahitienne par les artistes du Conservatoire artistique, le dimanche 21 mars au Tahiti Pearl Beach Resort de Arue. Une première au fenua.

Taro est l’un des protagonistes de la Cavalleria Rusticana. Cet opéra italien du XIXe siècle écrit par Pietro Mascagni a été revu et corrigé par Gaby Cavallo, qui en propose une version en reo tahiti. Cela fait des années que des artistes locaux multiplient les tentatives d’opéra en tahitien. C’est la première fois que cela aboutit.

“On a commencé à travailler dessus en 2013, confie Gaby Cavallo. La production a été remise trois ou quatre fois. Il y a toujours eu quelque chose qui s’est présenté pour empêcher cette production de se faire. Le covid est arrivé et on s’est dit malgré le covid on va y aller. J’ai écrit déjà un opéra en tahitien en 1997 qui a été présenté au Grand Palais à Paris, aux Champs-Élysées. Mais à Tahiti, c’est la première fois qu’un opéra sera chanté en tahitien”, sourit-il.

Gaby Cavallo. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Par cette création, le professeur de chant souhaite valoriser les voix océaniennes. “Nous avions constaté que dans ce pays, comme dans tout le bassin polynésien, il y avait énormément de bonnes voix capables d’aborder le professionnalisme du chant lyrique. Ces opéras ont été écrits depuis des siècles par des popa’a pour des popa’a. Pour que les Polynésiens puissent s’exprimer pleinement, il fallait que ça réponde un peu à leur culture”, explique Gaby.

Manarii Maruhi. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour Manaarii Maruhi, chanteur aux multiples registres, cet exercice est une nouvelle approche. “Il a voulu mettre en place une élite de Polynésiens dans le chant et notamment dans le chant lyrique. Sachant que la langue polynésienne, comme la langue italienne, sont toutes deux des langues lyriques. J’aime le chant, donc ça nous permettra de concilier l’opéra lyrique classique et intégrer la langue polynésienne à l’intérieur. Et ça, c’est vraiment magnifique”, déclare l’interprète de Taro.

Ce premier opéra interprété en tahitien sera joué, à l’occasion d’une représentation unique, le dimanche 21 mars à 16 heures dans les espaces du salon Endeavour du Tahiti Pearl Beach Resort de Arue. Les billets sont en vente au Conservatoire artistique de la Polynésie française (premier étage du bâtiment de l’administration, bureau comptabilité gestion), du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 heures. Tarif unique : 1 500 Fcfp. Renseignements au 40.501.414.

Rédigé par

infos coronavirus