Trois nouvelles applis pour apprendre le reo Tahiti dès l’enfance

Publié le

De nouveaux outils numériques gratuits et 100% made in fenua pour apprendre le reo Tahiti. La startup Speak Tahiti a lancé ce vendredi trois applications à destination des plus jeunes, mais aussi des écoles.

Publié le 15/09/2023 à 10:32 - Mise à jour le 17/09/2023 à 10:06

De nouveaux outils numériques gratuits et 100% made in fenua pour apprendre le reo Tahiti. La startup Speak Tahiti a lancé ce vendredi trois applications à destination des plus jeunes, mais aussi des écoles.

Plus d’excuse pour ne pas apprendre reo Tahiti. Depuis 4 ans, la startup polynésienne Speak Tahiti – Paraparau Tahiti s’est donnée pour mission d’innover dans l’apprentissage des langues.

Après un premier imagier français-tahitien sorti en 2021, la petite entreprise grandissante a lancé ce vendredi non pas une mais trois applications à destinations des plus jeunes, leurs familles et les établissements scolaires. « Au départ, on a beaucoup focalisé sur les adultes et on continue (…) mais de fil en aiguille, on s’est rendu compte qu’il y avait encore des produits qui pouvaient exister pour nos enfants, confie Heiura Itae-Tetaa fondatrice et directrice de Speak Tahiti – Paraparau Tahiti. (…) ces applications ne sont pas une finalité, mais une suite logique de tout ce que l’on fait depuis 4 ans. »

Ces applications baptisées Tata’u, Māramarama et Pēre ‘oeha sont gratuites et entièrement réalisées à Tahiti, via la plateforme E-reo de Speak Tahiti.

– PUBLICITE –

« Chez E-Reo, on fabrique des modèles d’applications qui sont ensuite peuplés de langues et de cultures par nos clients, explique Sébastien Christian, à la tête de l’équipe E-Reo. En l’occurrence, on est sur du tahitien avec Speak Reo qui fait le travail de mettre la langue à l’intérieur. Nous réalisons trois types d’applications. On a des applications d’immersion qui sont là pour remplacer des applications que tu as déjà dans la poche. On a créé une calculatrice. Le résultat va être écrit en tahitien et on va pouvoir l’entendre en tahitien aussi. »

Crédit : Tahiti Nui Télévision

Une application inspirée d’un dictionnaire a également été créée. « Nous, on appelle ça un navigateur. Dedans, tu vas retrouver tous les mots, toutes les expressions, de l’audio parce qu’entendre c’est super important pour apprendre, pour savoir comment dire quoi. Les mots et les expressions sont reliées dans l’application. Quand tu tapes un mot, (…) tu vas trouver ton mot et toutes les phrases où il apparait. »

Troisième application : un jeu « un peu comme des Flashcards. Au début, tu dois associer ce que tu entends à ce que tu vois, mais ce que tu vois, c’est du tahitien. Donc, tu apprends le tahitien en écoutant et en voyant le mot. Quand tu tapes sur la bonne carte, elle se retourne et tu vois le mot. Ensuite ça change et tu entends du tahitien, mais tu vois du français. »

Pas d’internet, pas de publicité, et pas de collecte de données

Une calculatrice, un navigateur et un jeu donc. Trois applications qui fonctionnent sans internet, sans publicité, mais surtout sans collecter de données… « On ne te demande pas ton nom, ton adresse. On ne t’envoie pas de mail pour te dire que tu as oublié de travailler hier. On est sur une idée, non pas de performance ou de course contre quelqu’un d’autre. On est dans le plaisir de l’apprentissage, en sécurité. (…) Il n’y a pas d’ouverture vers Internet, pas de browser intérieur ni d’ouverture vers les réseaux sociaux. »

Les applications peuvent être utilisées chez soi, en famille ou à l’école. Et puisqu’elles sont destinées à de l’apprentissage, leur contenu est basé sur des documents de la DGEE. « Même si nous, au sein de Speak Tahiti, on a des professeurs, des animateurs, on travaille avec des professionnels du reo Tahiti, comme c’était à destination des enfants, on s’est demandé comment faire au mieux. Et faire au mieux c’était faire avec l’existant et notamment des programmes scolaires et très spécifiquement des annexes qui sont disponibles via la DGEE pour l’apprentissage du reo Tahiti. »

Ces applications sont destinées aux mobiles et disponibles sur Android et IOS. Une version pour ordinateurs devrait aussi voir le jour.

Dernières news