A VOIR

|

Tinalei, une voix de prodige

Publié le

La jeune chanteuse polynésienne a décroché, jeudi soir, sa qualification pour la finale de l'émission Prodiges, réservée aux enfants et adolescents dotés d'un immense talent artistique.

Publié le 23/12/2022 à 10:12 - Mise à jour le 23/12/2022 à 12:19
Lecture 2 minutes

La jeune chanteuse polynésienne a décroché, jeudi soir, sa qualification pour la finale de l'émission Prodiges, réservée aux enfants et adolescents dotés d'un immense talent artistique.

Elle n’a que 16 ans, mais elle étudie déjà dans une université américaine après avoir passé son bac à 15 ans, avec l’ambition de devenir une artiste complète, aussi bien derrière un micro que devant une caméra.

Sa voix a déjà fait frémir le public de nombreuses émissions. D’abord “Pakikids”, sur TNTV, alors qu’elle n’était qu’une toute petite fille. Puis “La France a un incroyable talent“, sur M6, où elle avait atteint les demi-finales ; ou encore “Les voix des outre-mer”, où elle décroche le prix du jeune talent autodidacte ; et maintenant “Prodiges”, sur France 2, où elle tentera de glaner le titre suprême la semaine prochaine. Tinalei a su se démarquer lors des demi-finales. Vêtue d’un tailleur fushia, tandis que la plupart des candidats optaient pour une classique tenue noire et blanche, elle se distinguait aussi par son assurance, son habitude de la scène et bien sûr par sa voix.

Tout n’était pas parfait : l’orchestre dominait un peu trop, et le choix de chanson (“Can’t help fallin’ in love”, d’Elvis Presley) n’était sans doute pas le plus approprié pour donner la pleine mesure de sa voix exceptionnelle. Pourtant, le public, comme le jury, et en particulier la chanteuse d’opéra Julie Fuchs, ne s’y trompait pas.

Comme deux autres chanteurs, mais aussi des danseurs et des musiciens, la jeune fille coachée par Fabrice Di Falco participera à la grande finale de Prodiges, jeudi 29 décembre sur France 2.

Lors de ses interviews, Tinalei Mahuta ne manque jamais d’évoquer Tahiti. Son charisme et sa voix, en plus de charmer le public métropolitain, sont donc aussi une belle promotion pour le fenua.