vendredi 30 octobre 2020
A VOIR

|

The Voice / The Voice Kids : le producteur en Polynésie pour le casting

Publié le

Publié le 21/06/2019 à 11:51 - Mise à jour le 21/06/2019 à 11:51
Lecture 2 minutes

Le Grand casting  est de retour en Polynésie. Depuis fin mai, de nombreux talents en herbe ont tenté leur chance aux auditions. Le casting final a lieu ce vendredi. Pour l’occasion, le producteur de The Voice et The Voice Kids, Pascal Guix, a fait le déplacement. Qui seront les prochains Polynésiens à accéder aux auditions à l’aveugle de The Voice ? 

« Ça fait deux ans qu’on vient chez vous. L’an dernier ce n’était pas moi directement, mais mon directeur de casting et c’est vrai qu’il est revenu les bras chargés de plein de talents notamment qui ont participé à The Voice l’année dernière. Et il y a également la saison des kids qui a été tournée et où la Polynésie sera bien représentée », annonce Pascal Guix. Lors de la  saison 2019, on a pu voir notamment Mano Salmon. On sait aussi que le jeune Natihei, vainqueur de Pakikids,  apparaîtra dans The Voice Kids cette année. 

« Je suis là pour la saison prochaine, la saison 2020.  Je suis venu essayer de voir si on ne peut pas trouver mieux, aussi bien ou différent. En tout cas, écouter des voix et voir des univers musicaux différents. » 

Qu’est-ce qui fait la particularité des talents polynésiens ? « Les talents qu’on est venus chercher ici l’année dernière c’était de vrais travailleurs. Parce qu’il faut avoir la voix, mais aussi la travailler. Je pense qu’il y a des gens très travailleurs et qui ont une vraie bonté, une vraie âme. » 

Quelques conseils pour les chanteurs en herbe : « Pour moi, le principal c’est d’être fidèle à qui on est, à sa musique, son univers qu’on développe depuis quelque temps que ce soit des carrières un peu longues ou des carrières assez récentes. Pour moi, le principal c’est d’être fidèle à soi-même. Après, il faut essayer de comprendre pourquoi on est là, pourquoi on a envie de faire The Voice. Est-ce que c’est pour représenter son île (…) ou est-ce qu’on a envie de s’ouvrir ? Il faut se poser les bonnes questions. Moi je suis très ouvert à tout à partir du moment où la voix est belle et qu’il y a  quelque chose de très personnel qui transparaît avec une émotion personnelle, pour moi c’est le principal. » 

Rédaction web 

infos coronavirus