vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Te Ana Hotu brille au festival Taste of Tahiti 2019

Publié le

Pari réussi pour la troupe de danse Te Ana Hotu de Raiatea. Après une semaine de répétitions avec l’école de danse californienne Te Ori Mana, elle est montée sur scène et a enflammé le public de Wilson Creek au festival Taste of Tahiti.

Publié le 20/09/2019 à 14:07 - Mise à jour le 23/09/2019 à 9:52
Lecture 2 minutes

Pari réussi pour la troupe de danse Te Ana Hotu de Raiatea. Après une semaine de répétitions avec l’école de danse californienne Te Ori Mana, elle est montée sur scène et a enflammé le public de Wilson Creek au festival Taste of Tahiti.

18 heures, les portes s’ouvrent, ils sont déjà des centaines à faire la queue pour assister au spectacle. Grâce au soutien du ministère du Tourisme et du ministère de la Culture, la troupe Te Ana Hotu a cette année marqué les esprits, en accueillant spectateurs et festivaliers à la manière locale, avec orchestre, et fleurs de Tiare tahiti.

« Nous avons loupé le spectacle il y a trois ans, et cette année, on s’est dit qu’il en était hors de question ! Et nous sommes là », nous dit ravit, Michel Lefevre, touriste français de passage en Californie.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

19 heures marque le début des festivités, Te Ana Hotu accompagnée de l’école de danse californienne Te Ori Mana entre en scène et enchaîne les tableaux : otea, aparima, danse du feu, danse du cochon… La 6ème édition du festival Taste of Tahiti remporte une fois de plus un vif succès auprès du public américain. « C’est incroyable, il y a plus de 700 personnes à table ce soir, et je pense que la communauté de Temecula est vraiment honorée d’avoir eu le privilège d’accueillir la culture polynésienne chez elle. Félicitations à tous, cette réussite, on vous la doit vraiment, merci » déclare Martin Vu, du comité organisateur du festival.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« C’est extraordinaire. Je ferme les yeux et je suis en vacances à Tahiti » confie un spectateur. « C’est exceptionnel pour moi d’être ici. C’est la première fois. Je suis vraiment heureux » ajoute Ika Otto, danseur de Te Ana Hotu.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Matatini Mou (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La meilleure danseuse du Heiva i Tahiti 2019, Matatini Mou, ainsi que le groupe Te Rahiti Nui emmené par Lorenzo Schmidt et Teiki, ont également apporté leur soutien à l’événement. « Le spectacle de ce soir était basé sur le thème de Taste of Tahiti, c’est-à-dire un avant-goût de Tahiti. Effectivement, on ne peut que leur promettre quelque chose de merveilleux, de beau, au travers de cet avant-goût grâce à nos chants et nos danses. Et ça leur donne envie. C’est un pont entre ici et nos îles » explique Lorenzo.

L’occasion de faire rayonner la culture polynésienne au-delà de nos frontières. Cette nouvelle édition s’est achevée sur des tonnerres d’applaudissements.

Article précédentTFTO : la commune de Papara
Article suivantJurassic World

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.