samedi 19 octobre 2019
A VOIR

|

Tamau : sublime enlacement

Publié le

Publié le 20/05/2016 à 13:32 - Mise à jour le 20/05/2016 à 13:32
Lecture 3 minutes

Tamau : sublime enlacement
On pouvait craindre le pire. Des violons avec des pahu ? Des danseuses en ballerines, d’autres en more ? Comment mêler, en musique et sur scène, 130 artistes de cultures aussi différentes ? Heureux comme un enfant, John Mairai l’a fait. Pas tout seul, bien sûr. Il a réuni d’excellentes chorégraphes, en danse classique comme traditionnelle. Et, au bas de la scène, un splendide orchestre symphonique, dirigé par Simon Pillard : quelques cuivres, quelques bois, des violoncelles, une bonne dizaine de violons… mais aussi des pahu et une flûte nasale ! Les musiciens sont prêts. Le spectacle peut commencer.
 
Des dizaines de danseurs et danseuses, les uns en costumes traditionnels, les autres en justaucorps et collants. Contraste saisissant. D’abord, ils dansent séparément. Puis côte à côte. Et puis ensemble. A la fois Beethoven, les percussions des temps anciens, Purcell, le vivo : la musique nous emporte, jette des ponts entre les peuples. Les amoureux les franchissent en dansant : un robuste Maohi enlace une fragile ballerine, et leur souple harmonie transcende l’histoire tourmentée de cultures autrefois opposées. Ils font l’amour, pas la guerre.
 
Et puis, le Bolero. Ravel en a épuisé, des musiciens, et des danseurs, avec cette vaguelette musicale, si lente à se former, si patiente à monter, mais qui se transforme enfin en rouleau puissant digne de Teahupoo. Sur cette vague virevoltent ensemble les danseuses : les unes, sages, presque austères, vêtues de robes noires ; les autres, sensuelles, en costume végétal.
Le cliquetis des nacres se mêle au chant des clarinettes. Les pahu répondent aux violoncelles. La grâce enveloppe les corps. Il n’y a plus de classique, de contemporain ou de traditionnel, il n’y a plus qu’un seul ballet, qui va, qui vient. Blanc… Noir. Terre… Océan. Peur… espoir. Ombre… Lumière. L’harmonie naît de cet incessant balancement. Passé… Présent. A droite… A gauche. Tamau.
 

Mike Leyral

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Kassav’ au fenua pour son 40ème anniversaire

C'est la deuxième fois que Kassav' vient au fenua, et cette fois, c'est pour son 40ème anniversaire ! Ils joueront ce soir à To'ata. Jacob Desvarieux, le chanteur du groupe de zouk, était notre invité :

Surf : le Français Jérémy Flores qualifié pour les...

https://www.facebook.com/FFsurf/videos/2504543452957295/ L'aventure s'est terminée pour notre Spartan Michel Bourez et le Français Jérémy Flores, compagnon de la Tahitienne...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X