mardi 2 mars 2021
A VOIR

|

Tahiti, décor d’un des meilleurs livres de la rentrée littéraire 2017

Publié le

Publié le 05/01/2017 à 9:45 - Mise à jour le 05/01/2017 à 9:45
Lecture 2 minutes

« Il y a d’abord le décor : Tahiti, Marlon Brando, et aussi Cheyenne, une jeune femme qui revient à Tahiti, où elle a vécu, pour écrire un scénario sur le grand acteur américain et où elle va aller de mauvaise surprise en mauvaise surprise. On y ajoute un acteur qui doit jouer Brando et qui fait sa diva, des producteurs qui veulent changer la fin du scénario de Cheyenne… et tout donne un délicieux roman remarquablement rythmé, furieusement cinéphile », écrit Serge Bressan chroniqueur littéraire. Même s’il s’agit d’un roman, le choix des prénoms et de l’intrigue n’est pas anodin et évoquera pour les lecteurs polynésiens des souvenirs empreints de tristesse. 

Anne Alkirch

Née à Paris, de parents polynésien et tunisien, Anne Alkirch a vécu son adolescence à Tahiti, étudié la littérature à Paris et travaillé à New York sur un scénario avec Jerry Schatzberg (photographe, réalisateur et scénariste américain). Elle a publié un premier roman en 2015, intitulé, « Un mot sur Irène ». À tout juste 30  ans, Anne Akrich est de retour avec un second roman, « Il faut se méfier des hommes nus » . Un livre qui a tout pour se retrouver parmi les meilleures ventes de cette année2017, selon Le Quotidien.

Il faut se méfier des hommes nus , d’Anne Akrich aux éditions Julliard
 

Rédaction Web

infos coronavirus