fbpx
lundi 27 janvier 2020
A VOIR

|

Stellio Tuhiti et Jean Noho, fabricants de to’ere

Publié le

Si les danseurs et chorégraphes se préparent depuis plusieurs mois pour le Heiva, c’est également le cas des musiciens. Tari parau, pahu tupaì et autres toère font résonner la scène de To'ata. Pour l’occasion, certains groupes ont fait appel aux fabricants du fenua pour renouveler leurs instruments.

Publié le 08/07/2019 à 11:26 - Mise à jour le 08/07/2019 à 11:35
Lecture 2 minutes

Si les danseurs et chorégraphes se préparent depuis plusieurs mois pour le Heiva, c’est également le cas des musiciens. Tari parau, pahu tupaì et autres toère font résonner la scène de To'ata. Pour l’occasion, certains groupes ont fait appel aux fabricants du fenua pour renouveler leurs instruments.

Cela fait 38 ans déjà que Stellio Tuhiti fabrique des to’ere. Il doit son savoir-faire à un pasteur originaire de Rimatara : Taharia Teremoana. Au fil des années, Stellio s’est forgé une réputation auprès des groupes de ‘Ori tahiti, qui commandent volontiers ses instruments. “J’en vends beaucoup, et souvent, ce sont les groupes qui me les commandent. Il y en a à Taha’a, Raiatea… Là, j’ai eu une commande de Raivavae. Il y a aussi O Tahiti E, car je suis un de leurs musiciens” déclare Stellio.

Si Stellio a su saisir sa chance depuis bientôt quatre décennies, il a su également la transmettre. Il y a plus de dix ans, il a pris sous son aile Jean Noho, et après deux années de formation, l’élève a pris son envol.

Reconnus par beaucoup de musiciens pour leur travail soigné et une sonorité particulière de leurs to’ere, Stellio et Jean ont su également se démarquer en apportant une petite modification. “À l’époque, on tapait sur du bois brut, et à force de taper, il s’effritait, cela faisait comme si c’était pourri sur une partie. Donc a eu l’idée de couper cette partie et de mettre du aito pour que ça dure plus longtemps. Tout le monde peut fabriquer un to’ere, tout le monde peut couper le toere, mais le plus important dans un to’ere, c’est le son, et ça c’est pas donné à tout le monde ici, côté technique” explique Jean.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

En mahogany ou encore en aito, ils peuvent fabriquer deux à trois toere par jour. Le bois ne manque pas, par contre ils confient que les fabricants confirmés se font de plus en plus rare.

Pour le Heiva i Tahiti une quinzaine de to’ere ont été commandés, mais les marchés des îles et l’exportation ne sont pas oubliés. Après un passage par le phytosanitaire, certains to’ere prendront la direction du Japon par exemple.

REPORTAGENaea Bennett

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Arue : des travaux dérangent les élèves de...

Coup de gueule, vendredi matin, des parents d’élèves de l’école maternelle Tamahana. Les nuisances sonores du chantier de l’hypermarché Carrefour affectent le quotidien des enseignants et des élèves depuis la rentrée de janvier. Une réunion organisée par l’association des parents d’élèves a eu lieu ce vendredi matin en présence du maire et du directeur du groupe Carrefour. Ils s’engagent à installer la climatisation et des panneaux photovoltaïques au sein de l’établissement comme ils l’avaient promis avant les travaux.

La lutte sur sable fait sa rentrée

Les projections se sont enchaînées toute la matinée de samedi jusqu’à ce que le soleil arrive à son zénith. D’une durée maximale...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X