samedi 21 septembre 2019
A VOIR

|

Salon du livre – Une auteure néo-zélandaise rencontre des élèves de Mahina

Publié le

Publié le 13/11/2018 à 8:45 - Mise à jour le 13/11/2018 à 8:45
Lecture 2 minutes

À l’approche du 18e salon du livre  qui démarre ce jeudi 15 novembre, quatre classes du collège de Mahina ont accueilli mardi Patricia Grace, fer de lance des littératures du Pacifique. C’est en se plongeant dans le roman “Chappy”, que les collégiens ont découvert l’auteure maori. “Chappy” raconte le parcours d’un jeune homme qui a grandi en Europe. Envoyé chez sa grand-mère en Nouvelle-Zélande, il apprendra non seulement la langue maori, mais aussi l’histoire de sa famille. Un livre qui fait écho chez les jeunes lecteurs : “J’aime bien lire ce genre de livre car cela parle de notre culture. Il y a des mots en maori que l’on connaissait” nous dit Heiura, collégienne.

“Souvent, on oublie d’étudier les auteurs polynésiens ou océaniens. C’est une occasion magnifique pour nos élèves d’avoir pu rencontrer l’auteure en vrai et de réaliser que les auteurs sont aussi des êtres humains comme tout le monde. Patricia Grace est une écrivaine connue et reconnue dans le Pacifique, c’est exceptionnel de pouvoir l’avoir dans notre établissement” explique Moeava Grand, professeure d’anglais.

La rencontre entre Patricia Grace et les élèves s’est organisée autour d’un questionnaire. Un exercice préparé par les élevés pour travailler l’anglais, et susciter leur intérêt pour la littérature océanienne.

“C’est important pour moi d’être là aujourd’hui. Jamais je n’aurai pensé que des élèves auraient étudié ce livre. Je ne sais même pas s’ils l’étudient en Nouvelle-Zélande. C’est incroyable. Leurs questions étaient vraiment intéressantes. Ils m’ont poussé à expliquer le processus de l’écriture, le choix de mes personnages, leur nom… Je suis très touchée d’avoir été invitée” a déclaré Patricia Grace. Elle s’est dite ravie de savoir que ces récits étaient traduits en français et ainsi accessibles au lecteurs francophones d’Océanie.
 

Rédaction web avec ​Thomas Chabrol et Jeanne Tinorua

La petite fourmi de feu : un désastre écologique

Elle est l’une des 100 espèces les plus envahissantes au monde : la petite fourmi de feu ou fourmi électrique dévaste tout sur son passage. Originaire d’Amérique centrale et du sud, elle a été signalée pour la première fois en 2004 à Mahina. Elle est présente aujourd’hui à Tahiti, Moorea, Rurutu, Huahine ou encore à Bora Bora... Le dossier de la rédaction :

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Une Tahitienne championne de padel tennis

Léa Moerava Godallier est la numéro 2 française au classement de la Fédération Française de Tennis (FFT). Depuis septembre, elle s’est installée à Madrid car elle a intégré le circuit professionnel : le World Padel Tour qui regroupe tous les meilleurs joueurs mondiaux.

Grands projets : “cela va voir le jour” assure...

L’ouverture de la session budgétaire de l’assemblée s’est tenue ce matin avec les discours des présidents de l’hémicycle de Tarahoi, Gaston Tong Sang, et celui de la Polynésie Française, Edouard Fritch. Ce dernier a dressé un bilan d’étape de son gouvernement et donné les orientations à venir. Un bilan jugé positif pour la majorité, mais très critiqué par l’opposition.