jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

Redonner le goût à la lecture en un quart d’heure

Publié le

Pour redonner le goût de la lecture, une initiative nationale a été lancée pour ce jeudi 10 mars : le quart d’heure de lecture. À Papeete, le bibliobus s’est installé ce matin sur le parvis de la cathédrale, au cœur de la capitale. L’objectif est aussi de rendre plus facile l’accès aux ouvrages, grâce aux boites à livres gratuites.

Publié le 10/03/2022 à 16:45 - Mise à jour le 10/03/2022 à 17:10
Lecture 2 minutes

Pour redonner le goût de la lecture, une initiative nationale a été lancée pour ce jeudi 10 mars : le quart d’heure de lecture. À Papeete, le bibliobus s’est installé ce matin sur le parvis de la cathédrale, au cœur de la capitale. L’objectif est aussi de rendre plus facile l’accès aux ouvrages, grâce aux boites à livres gratuites.

Le quart d’heure de lecture national, c’est interrompre momentanément notre quotidien pour ouvrir un livre et s’évader un instant entre les mots. La population était invitée ce jeudi à prendre entre les mains des bouquins et à participer à des ateliers. Le bibliobus s’est arrêté pour l’occasion dans le centre-ville.

“C’est une cause nationale initiée par le CNL (Centre National du Livre, NDLR) et le président de la République. En Polynésie, on a voulu l’étendre un peu plus puisque non seulement on invite les gens à lire, mais pour lire, il faut avoir un livre, d’où le bibliobus et les boîtes à livres. Une trentaine ont déjà été installées à Tahiti” déclare Jean-Luc Bodinier, membre des associations Polynélivre et Taparau.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Dans les centres commerciaux ou encore au marché de Papeete, la boites à livres est une formule participative pour emprunter des ouvrages gratuitement. L’idée est aussi de remplir les étagères et rendre accessible la lecture au plus grand nombre.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Dans une librairie de Papeete, on en est convaincu : il y aura toujours de l’attrait pour les livres. Romans, encyclopédies, ouvrages pédagogiques et ludiques… les livres restent le support parfait pour cultiver son esprit. “C’est aussi un moment personnel, à soit, où il a que moi en relation avec le livre, et autour, presque rien n’existe. C’est aussi ça, aimer la lecture” indique Carole Ibanez, la responsable de la librairie.

Un temps menacé par le numérique et les écrans, le marché du livre est aujourd’hui en bonne santé. Le secteur a bondi de 14% en France en 2021. Les périodes de confinement, entre autres, ont eu un impact sur les lecteurs qui retrouvent le plaisir de se plonger entre les pages.

infos coronavirus