samedi 8 mai 2021
A VOIR

|

Record du monde de ukulele : volontaires et chaperons sur le pied de guerre

Publié le

Publié le 23/02/2018 à 8:10 - Mise à jour le 23/02/2018 à 8:10
Lecture 2 minutes

Le stade Pater est en ébullition. Depuis ce samedi matin, les organisateurs sont sur le terrain pour les derniers préparatifs. Dans quelques heures, la tentative de record du monde va démarrer. Tout doit être prêt.

Dans les tribunes du stade, des dizaines de personnes attendent les instructions. Volontaires et chaperons se sont levés tôt ce samedi pour apporter leur aide à l’événement.

Odette, de Taravao, s’est levée à 4 heures du matin pour prendre le bus une heure plus tard. Participer au record du monde était une évidence pour cette dernière. Faute de ne pouvoir jouer, elle a décidé de donner de son temps. Elle a enfilé la tenue de chaperon. Odette explique :

« C’est un bel événement pour nous. C’est important. Je voulais absolument participer. Quand tous les joueurs vont commencer à jouer, je vais avoir des frissons… »

De l’émotion, c’est aussi ce qu’attendent Laetitia et Tehotu. Les deux jeunes sont originaires de Faa’a et sont volontaires au record du monde. Pour eux, c’est un autre moyen de faire partie de la fête. Laetitia raconte :

« On ne sait pas trop jouer mais on voulait quand même donner de notre temps. On fait ça pour la plaisir et pour l’amour du Pays. Apparaître dans le Guinness Book, ce n’est pas rien. »
 

Comme eux, Eileen trouve que cet événement est le meilleur moyen de mettre en valeur le fenua. Cette habitante de Faa’a est volontaire avec deux de ses amis. Une première pour eux.

« C’est une belle façon de mettre en valeur notre fenua. »

Volontaires et chaperons attendent maintenant les 10 000 participants au stade Pater. Ouverture des portes à 13 heures.
 

Rédaction web

infos coronavirus