dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

Raivavae, une vie au plus près de la nature

Publié le

Publié le 23/03/2019 à 9:53 - Mise à jour le 23/03/2019 à 9:53
Lecture < 1 min.

Elvina et sa petite famille vivent au village de Anatonu, sur l’île de Raivavae. Il est 15 heures et Elvina n’est pas encore rentrée. Nous retrouvons sa fille à l’arrière de la maison.
 
Celle-ci nous confie que sur cette île des Australes, « on est beaucoup dans l’agriculture ». « On fait un peu de tout, un peu de potager pour nous-mêmes, le taro que font les hommes… »
 
Personne ne travaille dans la famille, et il y a quatre bouches à nourrir. Mais ce n’est pas un problème pour les habitants de Raivavae. Ils savent comment subvenir à leurs besoins.
 
Vers 16 heures, Elvina est enfin de retour avec le dîner. Elle a passé plus de trois heures en montagne.
 
« Voici ce que j’ai rapporté de la montagne, nous dit-elle. Des citrons et ce coq sauvage. Si tu restes dîner avec nous, ce sera notre repas. Il y en a une dizaine d’autres là-haut. Quand tu m’as appelée d’en bas, ils se sont tous échappés… J’y retournerai demain ! »
 
La mer est forte ces jours-ci à Raivavae. La pêche est dangereuse, alors on fait avec les moyens du bord. Le poisson sera pour une prochaine fois.

En attendant que le repas cuise, Elvina et sa fille confectionnent des colliers de coquillages, le pupu. Cette activité est la source de revenu principale de cette famille. Mais ça, c’est une autre histoire…
 

Rédaction web avec André Vohi

infos coronavirus