mercredi 28 octobre 2020
A VOIR

|

À Raiatea, le moai Anaringa cherche sa place

Publié le

Le moai réalisé à Raiatea par la délégation de Rapa Nui dans le cadre du festival Taputapuatea n'a pas encore trouvé de place appropriée.

Publié le 16/07/2019 à 16:54 - Mise à jour le 16/07/2019 à 16:56
Lecture < 1 min.

Le moai réalisé à Raiatea par la délégation de Rapa Nui dans le cadre du festival Taputapuatea n'a pas encore trouvé de place appropriée.

Une cérémonie solennelle s’est tenue ce week-end à Raiatea, autour d’une dégustation de mets traditionnels, de chants et de danses, pour le baptême d’un moai réalisé par la délégation de Rapa Nui. La statue, qui porte le nom de Anaringa, fait plus de 2 mètres de haut et pèse plus de 4 tonnes.

Sculptée en faveur du Festival de Taputapuatea, le moai fait toutefois polémique. Certains habitants de l’île Sacrée pensent que la statue a sa place sur le marae Taputapuatea, d’autres la verraient plutôt devant le marché de Uturoa… D’autres encore ont émis le souhait que les Rapa Nui repartent avec. Tiraillé entre les croyances de chacun, le moai Anaringa n’a donc toujours pas trouvé une place où s’installer.

Les Rapa Nui sont donc repartis avec un sentiment de travail inachevé.

infos coronavirus

Covid-19 : les salles de sport « sacrifiées » estime Christian Wang Sang

"C'est injuste." "C'est révoltant." Les gérants de salles de sport sont dépités. Alors qu'ils traînent encore des séquelles financières du confinement, c’est...

Covid-19 : Manutea Gay « demande à chacun de se rendre responsable »

Manutea Gay, le responsable de la plateforme covid-19, était notre invité en plateau lundi soir. Il indique que "les messages qui ont été diffusés jusqu’à aujourd’hui ont fait leur temps, il est nécessaire de passer à autre chose", et "demande à chacun de se rendre responsable à titre individuel" face à la pandémie.

Covid-19 : le tourisme mondial en baisse de 70% entre janvier et août

Les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à l'année précédente, sous l'effet de la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).