Prunelle Liu représente le fenua aux World Championships of performing arts

Publié le

Après Meleana Tutairi, Prunelle Liu est la deuxième Tahitienne à participer aux World championships of performing arts, un concours international des arts de la scène, et ils sont nombreux, qui se déroulera du 28 juillet au 6 août à Anaheim, en Californie.

Publié le 23/07/2023 à 14:56 - Mise à jour le 25/07/2023 à 9:58

Après Meleana Tutairi, Prunelle Liu est la deuxième Tahitienne à participer aux World championships of performing arts, un concours international des arts de la scène, et ils sont nombreux, qui se déroulera du 28 juillet au 6 août à Anaheim, en Californie.

Passionnée depuis l’enfance, Prunelle a commencé à explorer le monde de la danse à l’âge de 3 ans. « J’ai commencé avec la danse classique et la danse chinoise et petit à petit, je me suis diversifiée avec le jazz, le contemporain, les claquettes et le hip hop. »

La jeune femme se présente pour la première fois à un concours international, le World Championships of Performing Arts (WCOPA) en catégorie danse.

Présenté comme les « jeux olympiques des talents », le WCOPA commencera par un « défilé des nations ». Et elles seront nombreuses : des chanteurs, danseurs ou encore mannequins de 70 pays participent à l’événement dans plusieurs catégories : danse, chant, concours de modèles, musique et arts variés.

Pour relever ce défi, Prunelle s’appuie sur sa famille. « C’est très important, le soutien de sa famille, de son entourage parce qu’en fait, en tout cas pour moi, sans le soutien de mon entourage, je pense que j’aurais lâché, j’aurais abandonné. »

« Je suis fière comme toute maman est fière de son enfant même si Prunelle a pris un parcours différent de ses sœurs, on est fiers d’elle et on la soutient à 100% », ajoute sa maman, Virna Liu.

Pour préparer ce déplacement, Prunelle bénéficie de l’aide de l’association Tahiti New Talent dont le but est de promouvoir la Polynésie à travers de jeunes artistes. Vaheana Lebihan, présidente de l’association, espère voir la jeune artiste sur le podium de sa catégorie… « Il faudrait qu’elle soit très concentrée. C’est un très haut niveau. Il faut vraiment qu’elle soit à la hauteur et je pense qu’elle a le niveau parce qu’elle est très déterminée. »

Le concours pourrait servir de tremplin à la jeune femme : « elle espère sortir de là riche en expérience, et pouvoir après plus tard, soit être professeur de danse ou être repérée par un producteur et finir à Hollywood. »

« Je suis vraiment toute seule et ça fait un petit peu peur, admet Prunelle. Mais je me dis « allez c’est ma chance j’y vais à fond et on garde le sourire » Elle présentera trois prestations d’une minute abordant plusieurs thèmes : les relations toxiques, le combat pour la liberté et le voyage de la Chine vers l’Inde.

Dernières news