mercredi 17 août 2022
A VOIR

|

Portrait – Océane Fouet dépeint les violences intra-familiales

Publié le

La jeune artiste peintre résidente de Puna'auia présente sa 1ère exposition picturale « Aimer avec violence, Te Here ma te hae ». Une vingtaine de tableaux qui explorent le thème de la résilience contre la violence.

Publié le 28/06/2022 à 9:31 - Mise à jour le 28/06/2022 à 14:41
Lecture 2 minutes

La jeune artiste peintre résidente de Puna'auia présente sa 1ère exposition picturale « Aimer avec violence, Te Here ma te hae ». Une vingtaine de tableaux qui explorent le thème de la résilience contre la violence.

Océane Fouet met son art au service d’une cause : la lutte contre les violences intra-familiales. Psychocriminologue de formation, elle cherche à en explorer les racines : “Je crois que la violence n’est pas que de la violence. Elle arrive dans une histoire, dans un passé, dans une enfance parfois. Pour moi il y a beaucoup de choses, c’est pour ça que je mets des couleurs et de la matière dans mes toiles”.

Elle a pourtant longtemps enfoui son âme d’artiste dans sa campagne profonde en Métropole. Elle est sortie de sa tanière lors d’un déplacement à Huahine. Le mana du marae Maeva et les peintures de Bobby Holcomb l’ont poussé à s’engager et à retranscrire les violences dans les familles, mais pas seulement. La psycho-criminologue peint la résilience dans ses œuvres.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

La peintre y voit aussi de l’amour, de la force et du pardon. “Les personnes que j’ai rencontrées depuis quelques années à Tahiti sont incroyablement fortes et belles, c’est ce que je voulais retranscrire dans ce travail”.

“Se faire une force de ses traumatismes, avancer :
c’est ça la résilience”

Océane Fouet

La psychologue retrouve dans ses toiles les histoires des personnes en souffrance. Pour se préserver, elle se dévoile et utilise l’art pour libérer, apaiser et libérer la thérapeute.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

“Aimer avec violence”, Océane Fouet a retranscrit son thème dans une vingtaine de tableaux à découvrir du 8 au 30 juillet au salon Artgriculture du centre Vaima.

Plus d’informations ici et ici.

infos coronavirus