mardi 5 juillet 2022
A VOIR

|

Petiot lance 70 livrets de chants

Publié le

Publié le 13/02/2019 à 10:59 - Mise à jour le 13/02/2019 à 10:59
Lecture < 1 min.

On ne le présente plus. À 79 ans, Petiot a plus de 60 ans de carrière derrière lui. Dans son studio, sur les hauteurs de Arue, l’artiste, ancien membre des Barefoot boys, nous fait partager ses souvenirs : “Toutes mes chansons je les vie et des fois j’ai du mal à terminer. Je pleure. (…) On répétait ici et c’est eux qui m’ont nommé chef d’orchestre des Barefoots boys.”

Petiot a déjà à son actif plus de 74 albums. Même à son âge, il ne cesse de travailler. La passion est toujours là. Dans ses mains, il nous présente un petit livret. Un carnet comprenant des chants destinés à tous les amateurs de musique polynésienne : “On peut retrouver les paroles et les accords, les accords de ukulele de Esther Tefana, de Gabilou, des Barefoots boys… (…)”tous ces livrets que j’ai faits, c’est à la demande de mes anciens élèves (…) Au début je ne voulais pas parce que ça demande du travail. Mais après, comme j’aime la musique…” 

Au total, l’artiste a créé 70 livrets. S’il a accepté de relever le défi, c’est aussi pour faire passer un message : “j’avais demandé à mes anciens copains compositeurs. Ils m’ont dit “Petiot on ne veut plus composer parce qu’on détourne nos oeuvres. Même les paroles, c’est pire.” Et je veux sauver notre musique tahitienne. Même à l’extérieur, ils chantent n’importe comment. C’est pour ça que j’ai fait des livrets”

Des livrets qui, Petiot l’espère, permettront de faire revivre la vraie musique tahitienne. Une musique qui le passionne depuis ses 5 ans. L’artiste au parcours musical hors pair compte aussi sortir son autobiographie prochainement.

Les livrets de Petiot sont disponibles à la vente dans les magasins de musique au prix de 4000 Fcfp.

Reportage Sophie Guébel

infos coronavirus