lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Petiot lance 70 livrets de chants

Publié le

Publié le 13/02/2019 à 10:59 - Mise à jour le 13/02/2019 à 10:59
Lecture < 1 min.

On ne le présente plus. À 79 ans, Petiot a plus de 60 ans de carrière derrière lui. Dans son studio, sur les hauteurs de Arue, l’artiste, ancien membre des Barefoot boys, nous fait partager ses souvenirs : « Toutes mes chansons je les vie et des fois j’ai du mal à terminer. Je pleure. (…) On répétait ici et c’est eux qui m’ont nommé chef d’orchestre des Barefoots boys. »

Petiot a déjà à son actif plus de 74 albums. Même à son âge, il ne cesse de travailler. La passion est toujours là. Dans ses mains, il nous présente un petit livret. Un carnet comprenant des chants destinés à tous les amateurs de musique polynésienne : « On peut retrouver les paroles et les accords, les accords de ukulele de Esther Tefana, de Gabilou, des Barefoots boys… (…) »tous ces livrets que j’ai faits, c’est à la demande de mes anciens élèves (…) Au début je ne voulais pas parce que ça demande du travail. Mais après, comme j’aime la musique… » 

Au total, l’artiste a créé 70 livrets. S’il a accepté de relever le défi, c’est aussi pour faire passer un message : « j’avais demandé à mes anciens copains compositeurs. Ils m’ont dit « Petiot on ne veut plus composer parce qu’on détourne nos oeuvres. Même les paroles, c’est pire. » Et je veux sauver notre musique tahitienne. Même à l’extérieur, ils chantent n’importe comment. C’est pour ça que j’ai fait des livrets »

Des livrets qui, Petiot l’espère, permettront de faire revivre la vraie musique tahitienne. Une musique qui le passionne depuis ses 5 ans. L’artiste au parcours musical hors pair compte aussi sortir son autobiographie prochainement.

Les livrets de Petiot sont disponibles à la vente dans les magasins de musique au prix de 4000 Fcfp.

Reportage Sophie Guébel

infos coronavirus