samedi 18 septembre 2021
A VOIR

|

Papa Teaiki, l’encyclopédie vivante de Hiva Oa

Publié le

Dans l'archipel des Marquises, et plus précisément à Hiva Oa, papa Teaiki est la première personne vers qui se tourner lorsqu’il est question d’identité ou de culture de la Terre des hommes. Détenteur d'un grand savoir, il est une véritable encyclopédie vivante.

Publié le 18/05/2021 à 9:06 - Mise à jour le 18/05/2021 à 9:06
Lecture < 1 min.

Dans l'archipel des Marquises, et plus précisément à Hiva Oa, papa Teaiki est la première personne vers qui se tourner lorsqu’il est question d’identité ou de culture de la Terre des hommes. Détenteur d'un grand savoir, il est une véritable encyclopédie vivante.

Papa Teaiki est bien connu aux Marquises, et plus encore à Hiva Oa, où il vit dans une petite maison sur les hauteurs de Tahauku. Le secret de sa connaissance : des écrits anciens, recopiés dans de vieux cahiers. Depuis toujours, papa Teaiki rassemble et conserve tout ce qui a trait à la culture de son île. Cela fait de lui l’un des plus grands spécialistes de la culture marquisienne.

“C’est mon destin, j’ai voué toute ma vie à la mise en valeur de ma culture”, confie-t-il.

Avant chaque Festival des Marquises, papa Teaiki reçoit énormément de visiteurs. La grande majorité des chefs de troupes viennent lui demander des détails sur un fait historique, une légende locale ou encore sur la façon d’exécuter une danse.

“Tout le monde parle de haka et des pahu aujourd’hui. Mais à l’origine, le premier instrument que les anciens utilisaient, c’était les coquilles de porcelaine, qu’ils frappaient pour donner un rythme aux danses”, explique-t-il.

Papa Teaiki est un être surprenant. À 75 ans, il est également sculpteur sur os, mais aussi entraîneur de boxe.

Rédigé par

infos coronavirus