lundi 6 juillet 2020
A VOIR

|

Pai Amo, un meilleur danseur à la passion récente

Publié le

Pai Amo, 23 ans, est le meilleur danseur du Heiva i Tahiti 2019. Originaire de Papeete, il a débuté le ‘ori tahiti il y a tout juste 7 ans.

Publié le 29/07/2019 à 15:35 - Mise à jour le 07/02/2020 à 10:27
Lecture < 1 min.

Pai Amo, 23 ans, est le meilleur danseur du Heiva i Tahiti 2019. Originaire de Papeete, il a débuté le ‘ori tahiti il y a tout juste 7 ans.

« Ça ne fait pas longtemps que je danse, souffle Pai Amo. J’ai connu la danse en 2012 avec le groupe Fare Ihi, de Huahine. C’était la première fois que je montais sur la scène de To’ata pour le Heiva et ça m’a beaucoup plu. Depuis, je n’ai plus arrêté. » Jusqu’à devenir, cette année, le meilleur danseur du Heiva i Tahiti.

Originaire de Papeete, c’est avec la troupe Heihere, de Moorea, que Pai Amo a défendu son titre de meilleur danseur. « Et je les remercie de m’avoir donné cette chance », déclare-t-il.

« La préparation a été très difficile par rapport au boulot, poursuit-il. Je terminais tard, il fallait rejoindre la répétition directement, avec la fatigue. Mais quand tu as l’amour pour la danse, il n’y a plus de limite. Tu mets tout ça de côté », sourit-il.

Pour la préparation du solo qui a ravi le cœur du jury, le jeune homme de 23 ans a commencé par mémoriser la musique. « C’était pour que les gestes viennent plus facilement, explique-t-il. Et dès que j’étais aux répétitions, j’essayais avec les batteurs. Au départ, il y avait des hésitations, des trous à remplir, mais le jour J, les gestes sont venus tout seul, ça a glissé. »

Pour lui, « la danse représente le respect, l’amitié, et surtout l’amour pour son pays, sa culture polynésienne. Si j’avais un message à faire passer aux danseurs : fa’aitoito, il ne faut pas baisser les bras », conclut-il.

REPORTAGENaea Bennett

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

2-juillet : le gouvernement « Polynésian Kingdom of Atooi » se...

Ils étaient près d’une soixantaine de personnes à participer à cette rencontre pacifique, initié par le gouvernement souverain Atooi ou « The Polynesian...

Hitiaa o te ra : l’opposition veut saisir le...

Hitiaa o te ra change de couleur et devient rouge. Le conseil municipal s’est tenu ce vendredi matin, devant un public nombreux et dans une ambiance tendue : des militants oranges sont arrivés avant le conseil, avec leur drapeaux laissés à l’extérieur de l’enceinte de la mairie, afin de voir si le suffrage des sections de communes allait être respecté. 25 maires adjoints ont également été élus.

Witney, maquilleur et entrepreneur autodidacte

C’est une success-story que le confinement avait un peu occultée… Celle de Witney, maquilleur professionnel polynésien, qui a développé sa propre marque de rouges à lèvres.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV