samedi 31 juillet 2021
A VOIR

|

O Mana, une plateforme dédiée au ‘ori tahiti

Publié le

La plateforme numérique O Mana va ravir les amoureux de la culture polynésienne ! Le site permet aux artistes locaux de dispenser des cours payants en ligne et dans tous les pays.

Publié le 22/02/2021 à 15:08 - Mise à jour le 22/02/2021 à 15:12
Lecture 2 minutes

La plateforme numérique O Mana va ravir les amoureux de la culture polynésienne ! Le site permet aux artistes locaux de dispenser des cours payants en ligne et dans tous les pays.

Après 9 mois de conceptualisation, la plateforme O Mana est désormais disponible et offre la possibilité d’apprendre le ‘ori tahiti, la langue tahitienne ou encore les percussions en ligne, peu importe sa localisation géographique. Danseurs, musiciens et créateurs locaux se sont unis afin de répondre à un seul et même objectif : faire vivre la culture polynésienne malgré la crise sanitaire. “L’idée, ça a été de regrouper tout le monde, dans le sens où tout était fermé, les cours ne pouvaient pas avoir lieu. Il fallait trouver une alternative et imaginer comment avoir un modèle économique qui puisse être tourné vers l’international pour aller chercher à étendre le réseau” explique Gaël Manes, vice-président de l’association O MANA.

O Mana propose plusieurs capsules vidéos accessibles via un abonnement.

Ce concept va permettre aux artistes locaux de continuer de vivre de leur art en dispensant des cours payants via la plateforme et en visant un marché plus large. “On vise surtout l’international car il y a énormément de personnes qui sont connectées à cette culture, qui aiment la culture polynésienne et qui souhaitent apprendre le ‘ori tahiti”. “La plateforme est en train d’être finalisée en anglais, en japonais et en espagnol. L’objectif, c’est vraiment d’aller chercher tous ces secteurs et de pouvoir toucher un maximum de monde pour que derrière, on puisse avoir un projet qui soit relativement conséquent” assure Gaël Manes.

L’abonnement au site est fixé au prix de 1000 Fcfp par mois et est dégressif selon la période d’engagement.

infos coronavirus