samedi 28 mars 2020
A VOIR

|

Mélodie Delabarre, habitante de Moorea, tente sa chance à The Voice

Publié le

Après Raimana Bareille la semaine dernière, Mélodie Delabarre est l’autre candidat du fenua à l’émission The Voice. Issue d’une famille de musiciens, celle qui avait complètement arrêté la musique pendant une dizaine d’années espère aujourd’hui pouvoir vivre de sa passion.

Publié le 12/02/2020 à 8:00 - Mise à jour le 12/02/2020 à 17:39
Lecture 3 minutes

Après Raimana Bareille la semaine dernière, Mélodie Delabarre est l’autre candidat du fenua à l’émission The Voice. Issue d’une famille de musiciens, celle qui avait complètement arrêté la musique pendant une dizaine d’années espère aujourd’hui pouvoir vivre de sa passion.

Sa voix résonnera samedi dans tous les foyers qui seront branchés sur The Voice. Mélodie Delabarre est l’autre candidat du fenua qui participe à cette nouvelle saison du télé-crochet. Une participation qu’elle voit comme « un challenge ».

« Je voulais me confronter à des pros pour savoir si ça vaut la peine d’insister, mais aussi pour faire connaître ma musique au plus grand nombre », confie-t-elle. Une musique empreinte de soul, de blues et de reggae, qu’elle chante aussi bien en anglais, qu’en français et en tahitien.

Une pause de 10 ans dans sa passion

La jeune femme de 29 ans est née à Bordeaux, et a grandi entre la métropole et la Guadeloupe. Issue d’une famille de musiciens, avec une maman chanteuse et un papa guitariste, la bien nommée Mélodie a comme qui dirait baigné dedans. Mais les aléas de la vie ont fait qu’elle a totalement mis la musique entre parenthèses pendant une dizaine d’années, jusqu’à son arrivée au fenua, il y a trois ans.

Une arrivée qui n’était pas forcément dans ses plans. « Avec mon tane, on devait reprendre une ferme agricole en Dordogne, mais le projet est tombé à l’eau, se souvient-elle. J’y ai vu un signe qu’il fallait faire autre chose. Donc on a tout vendu et on a pris un aller simple pour Tahiti avec notre fils. »

Renouer avec la musique

Le couple ne connaissait littéralement personne à son arrivée. Installée à Moorea, où son compagnon est technicien à la ferme bio du lycée agricole de Opunohu, la petite famille avait commencé son aventure polynésienne en colocation.

Mélodie et Antoine, son guitariste

La bringue aidant, Mélodie se retrouve à chanter lors de jams avec d’autres musiciens. Et puis Antoine, un guitariste, lui propose de sortir sa voix du cercle privé, et de la partager dans les restaurants et hôtels de l’île sœur.

La passion entraîne Mélodie à s’exposer davantage, à l’occasion du concours de chant Zik Truck, où elle est allée jusqu’en finale ; à la radio, où passe sa composition « Gimmie the Riddim » ; et puis au Grand Casting qui l’a menée sur la scène parisienne de The Voice.

Faire passer son message

Mélodie s’occupe à mi-temps d’accueillir les clients d’un fare en location à Moorea. Le reste du temps, quand elle ne s’occupe pas de sa famille, elle travaille sur ses compositions.

Ce qu’elle espère de son aventure à The Voice, c’est que « ça m’amènera à pouvoir vivre de ma passion et faire passer mon message : ‘Ce que tu penses, tu le deviens. Ce que tu ressens, tu l’attires. Ce que tu imagines, tu le crées.’ Je veux faire comprendre aux gens que rien n’est impossible, mais que la prise de conscience vient de l’intérieur de soi. »

Pour connaître l’issue de son audition à l’aveugle, il faudra patienter jusqu’à samedi. En attendant, les habitants et touristes de l’île sœur pourront la retrouver sur scène vendredi à partir de 19 heures au Sea You Soon – le QG.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : des reports de crédits sans frais par...

Plusieurs mesures articulées avec les dispositifs exceptionnels du Pays, ont été décidées par les établissements bancaires du fenua afin de participer à l'accompagnement des clients particuliers, professionnels, entrepreneurs et entreprises, dans cette crise sanitaire du Covid-19.

Maupiti se confine et se prépare à l’arrivée du...

Les habitants de Maupiti n’ont pas échappé à l’obligation de se confiner chez eux. Et la consigne semble avoir été respectée sur l’ensemble de l’île.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV