fbpx
dimanche 23 février 2020
A VOIR

|

Matavaa : Prestation des 9 délégations sur le site historique de Mauia “A Tomo Mai”

Publié le

Une troisième et avant-dernière journée du Matavaa marquée par les danses et chants traditionnels de l’ensemble des 9 délégations sur le tohua Mauia, dans la luxuriante vallée de Hohoi, au sud-est de l’île de Ua Pou, à 14 kilomètres du village principal de Hakahau. Pour vous, TNTV revient chaque jour sur les moments marquants de ce Matavaa 2019.

Publié le 19/12/2019 à 9:44 - Mise à jour le 20/12/2019 à 9:37
Lecture 3 minutes

Une troisième et avant-dernière journée du Matavaa marquée par les danses et chants traditionnels de l’ensemble des 9 délégations sur le tohua Mauia, dans la luxuriante vallée de Hohoi, au sud-est de l’île de Ua Pou, à 14 kilomètres du village principal de Hakahau. Pour vous, TNTV revient chaque jour sur les moments marquants de ce Matavaa 2019.

Prestations vibrantes sur le site historique de Mauia dans la vallée de Hohoi

« A nuku mai i uka te upe o Mauia » c’est avec ces mots de bienvenue que le panneau en bois marquant l’entrée du site historique de Mauia à Hohoi est découvert de son drapeau marquisien et le tiki sculpté pour l’occasion dévoilé.

La cérémonie d’accueil par la délégation de Ua Pou achevée, l’ensemble des 9 délégations de ce Matavaa 2019 offre pendant plus de deux heures aux officiels et spectateurs des prestations de chants et de danses traditionnels puissantes et évocatrices du mana o te henua enana. En effet, si pendant le reste du festival, les délégations se produisent sur des temps différents, ici, à Mauia, le Comité Organisateur du Matavaa O Te Henua Enana de Ua Pou (surnommé COMOTHE) a choisi de les réunir toutes pour un moment de communion.

Ce moment tout à fait particulier du festival permet aux spectateurs de découvrir une autre vallée ainsi qu’un site chargé d’histoire datant des XVI e et XVIII e siècles et abandonné à la fin du XIX e. Si le site avait été restauré en 2006 à l’occasion du précédent Matavaa de Ua Pou par Pierre Ottino, archéologue et ethnologue de renom et par la commune, les quelques 6 grandes cases traditionnelles, ou haè, ont été reconstruites cette année sur leur paepae. 

Crédit Vaea D.

LE TOHUA MAUIA

Qu’est-ce qu’un tohua ? Un grand ensemble communautaire marquisien organisés sous forment de nombreuses plateformes (paepae) et d’aménagements divers autour d’une cour centrale où avaient lieu des danses, des jeux et des rencontres entre les membres des tribus.
La particularité de Mauia ? Deux cours perpendiculaires ont été aménagées, alors qu’habituellement un tohua n’en comporte qu’une seule. Ce plan a été probablement choisi par les Anciens pour aménager de l’espace dans un lieu plutôt escarpé.

Pas une mince affaire que de convoyer délégations, staff et visiteurs sur le site, éloigné de Hakahau par 14 kilomètres de piste très poussiéreuse en raison de la grande sécheresse qui sévit sur l’île depuis de nombreuses semaines. Mais assurément une grande réussite dont peut être fier le COMOTHE.

Démonstrations, ateliers, activités sportives et conférence sur le site de Anauu

Pendant ce temps, sur le site de Takuaa à Hakahau, tous ceux qui n’avaient pas pu se rendre sur le site de Mauia ont assisté à des séances d’apprentissage de sculpture sur différents supports, de tressages sur divers matériaux et de confections de frondes marquisiennes. Des démonstrations de tatouage ainsi que des activités sportives traditionnelles inter-délégation étaient également proposées : échasses, lutte, portée de pierre, jeux de ficelle, lancé de javelot ou kakaho, toupie ou niu. Dans l’après-midi, une conférence sur les origines du Matavaa était animée par Toti Teikiehuupoko, fondateur de l’association Motu Haka, elle-même à l’origine du festival.

En soirée, deux délégations ont présenté sur le tohua Anauu le fruit de longs mois de travail : Ua Huka sur le thème du Pihiti, oiseau endémique de l’île, puis Hiva Oa sur le thème de la flamme.

Pour rappel, le thème retenu cette année par l’association organisatrice de l’évènement (Comité Organisateur du Matavaa O Te Henua Enana de Ua Pou) est « Comment la culture peut-elle contribuer à la protection et à la préservation de l’environnement ? » afin de démontrer que la culture et l’environnement sont totalement liés.

Crédit Vaea D.

LE MATAVAA, E AHA TERA MEA ?

Le Festival des arts des îles Marquises, Matavaa o te Henua Enana, est une manifestation culturelle organisée périodiquement sur chacune des 6 îles habitées, à tour de rôle. Initié en 1986 par l’association Motu Haka, il a pour but de maintenir vivace et de célébrer la culture marquisienne, à travers chants et danses traditionnels, artisanat, tatouages, médecine traditionnelle, art culinaire. Il signifie « l’éveil » et a pour objectif la transmission de génération en génération. Les différents comités organisateurs alternent tous les deux ans grand festival (avec des délégations d’autres îles du Pacifique) et mini-festival sur les plus petites îles (Ua Huka, Tahuata et Fatu-Iva).

RETROUVEZ-NOUS DEMAIN POUR LA SUITE DES FESTIVITÉS

Rendez-vous demain pour vivre la dernière journée du Matavaa : animations dans le village des artisans, dernière prestation de danses et chants de chaque délégation, et cérémonie de clôture (mahaû ou danse du cochon, et passation du totoko pioo à Fatu-Iva).

Pour suivre le déroulement du Matavaa 2019 : Matavaa o te henua enana (FB)

REPORTAGEVaea D.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X