jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

L’Oiseau de Paradis, une fiction signée Paul Manate en avant première au Fifo 2020

Publié le

Originaire des terres australes, Paul Manate est l’auteur et réalisateur de ce long-métrage. A l’occasion du Festival international du film documentaire océanien, son film sera projeté pour la première fois dans le grand théâtre de la maison de la culture le samedi 8 février.

Publié le 04/02/2020 à 16:39 - Mise à jour le 04/02/2020 à 16:43
Lecture 2 minutes

Originaire des terres australes, Paul Manate est l’auteur et réalisateur de ce long-métrage. A l’occasion du Festival international du film documentaire océanien, son film sera projeté pour la première fois dans le grand théâtre de la maison de la culture le samedi 8 février.

10 ans de travail pour réaliser son film. Paul Manate puise son inspiration dans son enfance. Il se souvient de sa rencontre avec une cousine éloignée originaire des Australes, Yasmina. Elle deviendra la source d’inspiration d’un deux personnages principaux du film. Il nous raconte :

« J’ai constitué cette histoire à partir des souvenirs de cette cousine. Je me suis mis moi en tant que demi dans le film. L’histoire raconte la rencontre entre ce demi qui est assistant parlementaire et Yasmina, une cousine lointaine qui a des pouvoirs mystiques ».

Pour les rôles principaux, Sebastian Urzendowski joue le rôle de Teivi et Blanche-Neige Huri, interprète le rôle de Yasmina. Cette jeune polynésienne seulement âgée de 19 ans au moment du tournage, n’est pas comédienne de formation. Elle jouait pour la première fois dans un film.

crédit photo Laurent Jacquemin -Filmin Tahiti

« Il y a quand même une petite ressemblance physique avec ma cousine Yasmina. Mais surtout, elle m’a fait à la fois peur mais à la fois très envie. Elle était tellement étrange dans ses attitudes. Et je me suis dit qu’il y avait quelque chose. Elle dégageait une force. Et comme le personnage incarne le Tahua, je voulais ça. »

Le film L’Oiseau de paradis, nous partage une vision plus « authentique » de la Polynésie, sauvage et naturelle. Paul Manate s’est également inspiré d’une légende de Rurutu, celle de Hina l’ogresse.

Prochain projet pour Paul Manate :  réaliser un nouveau film mais cette fois ci dans la région où il vit, la Bretagne.  

Paul Manate Crédit Laurent Jacquemin-Filmin Tahiti

PRATIQUE

Avant-première
Samedi 8 février
Grand théâtre de la Maison de la culture
A partir de 19h
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles
Sortie le 15 avril en métropole dans 10 salles.

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu