jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

L’influence américaine dans la société polynésienne est plus importante qu’on ne le croit

Publié le

Alors qu’une nouvelle étude parue dans la revue Nature met en lumière des contacts entre Polynésiens et Amérindiens, antérieurs à l’arrivée des Européens, l'anthropologue Edgar Tetahiotupa, invité de notre journal, affirme que de nombreux indices étayent cette hypothèse.

Publié le 13/07/2020 à 9:44 - Mise à jour le 17/07/2020 à 9:27
Lecture < 1 min.

Alors qu’une nouvelle étude parue dans la revue Nature met en lumière des contacts entre Polynésiens et Amérindiens, antérieurs à l’arrivée des Européens, l'anthropologue Edgar Tetahiotupa, invité de notre journal, affirme que de nombreux indices étayent cette hypothèse.

La nouvelle étude publiée dans Nature se base sur une analyse ADN. Mais d’autres sources abondent dans le même sens pour Edgar Tetahiotupa, anthropologue en culture et langues polynésiennes, qui affirme cependant que les Polynésiens ont plusieurs origines : « Si la plupart viennent de l’Ouest, il y en a aussi qui viennent de l’Est ».

Pour lui, « les scientifiques développent principalement la thèse que les Polynésiens ont migré jusque sur le continent américain puis qu’ils en sont revenus. Ils pensent que les Amérindiens n’ont pas été en mesure de naviguer jusqu’ici ».

« Or, dans les influences, on a beaucoup de liens avec l’Amérique. Il faut admettre qu’il y a des liens entre l’Amérique et la Polynésie. C’est un fait bien souvent nié par la communauté scientifique. »

Pourtant des similitudes existent entre des motifs employés il y a plusieurs centaines d’années aux Marquises et en Amérique. C’est également le cas pour des termes dont la ressemblance laisse penser que les contacts ont eu lieu. Si on interroge les anciens, c’est une affirmation qui revient souvent également dans plusieurs archipels.

Le Tiki serait d’ailleurs un héritage de ce continent. En Nouvelle-Zélande, on dit aussi que les ancêtres viennent d’Amérique.

L’anthropologue pense qu’il y a un malentendu quand on parle des origines. Et qu’il ne faut pas avoir uniquement une approche chronologique mais aussi mythologique des choses.

infos coronavirus