fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

Les Marquises se préparent pour le festival Eo Himene

Publié le

Publié le 24/10/2018 à 13:12 - Mise à jour le 24/10/2018 à 13:12
Lecture 2 minutes

C’est une scène unique qui se remonte pour la 3e fois, sur le site de Temehea dans la baie de Taiohae. Éclairage, câbles, enceintes… Au total, 10 tonnes de matériel professionnel vont être installées pour le festival Eo Himene, qui se tient vendredi et samedi soir. Lancée pour la première fois en 2014, l’aventure musicale se poursuit avec des groupes de Nuku Hiva, Hiva Oa et Ua Pou qui joueront aux côtés de têtes d’affiches de Tahiti.
 
“On est présents à côté d’artistes qui ont fait leur chemin, confie Moetai Huioutu, le président du comité organisateur du festival. Nous avons Pepena qui vient, il y a aussi Ama avec Aldo Raveino et Michel Poroi qui est notre parrain, et puis Yellow Stone qui est un groupe qui est en train de monter à Tahiti.”
 
Le festival Eo Himene, c’est un partage de la musique, une organisation menée par des bénévoles pour offrir gratuitement au public deux soirs de concerts live pour découvrir des compositions jamais jouées sur scène. Car ce festival y met un point d’honneur : les groupes doivent se présenter avec des compositions, “en particulier en langue marquisienne pour les groupes marquisiens”, explique Christophe Cordier, membre du comité organisateur. “Jouer devant un grand public qui se déplace juste pour la musique, c’est le meilleur moment pour présenter des compositions.”
 
Nuku Hiva s’apprête donc à vibrer et danser aux rythmes des chants marquisiens, du rock en passant par le jazz manouche et les ballades acoustiques. Un subtil mélange des genres sur la Terre des Hommes. 
 

Rédaction Web avec Thomas Chabrol

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X