samedi 26 septembre 2020
A VOIR

|

Les maîtres du feu des Australes

Publié le

À Raivavae, au lieu de faire du feu avec des allumettes, les anciens frottent encore de temps en temps deux bouts de bois. Selon eux, la tradition doit se perpétuer, malgré la facilité due au modernisme.

Publié le 01/03/2020 à 10:00 - Mise à jour le 01/03/2020 à 16:12
Lecture < 1 min.

À Raivavae, au lieu de faire du feu avec des allumettes, les anciens frottent encore de temps en temps deux bouts de bois. Selon eux, la tradition doit se perpétuer, malgré la facilité due au modernisme.


La famille Teipoarii regroupe une dizaine de maîtres du feu. Papa Mauna et papa Rootara qui ont plus de 80 ans aujourd’hui, continuent de transmettre ce savoir-faire aux habitants et aux touristes de passage. À leur époque, tout le monde faisait du feu de cette manière, car on se déplaçait souvent sur les motu, on ne restait pas au village. Il fallait donc pouvoir allumer le feu à tout moment pour pouvoir réchauffer la famille ou faire à manger.

Des concours étaient même organisés afin de designer le plus rapide des maîtres du feu lors des festivités en juillet. Aujourd’hui, ils se battent pour préserver cet héritage fragile du passé.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Savoir repérer le bon bois, avoir l’œil, respecter la bonne inclinaison lors du frottement, appliquer la bonne pression et accélérer au bon moment etc. Il y a mille et une choses à maîtriser afin de pouvoir produire ce miracle, qu’une poignée d’hommes seulement sur le fenua peut encore réaliser…

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Rugby Championship : les All Blacks menacent de boycotter...

Le Rugby Championship menacé ? L'équipe de Nouvelle-Zélande envisage de boycotter la fin de la compétition prévue en Australie, en raison d'une possible quarantaine pendant la période de Noël, tandis que l'Afrique du Sud s'interroge sur sa participation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV