lundi 17 mai 2021
A VOIR

|

Les inscriptions démarrent pour le festival Tahiti ti’a mai

Publié le

Il avait été évoqué, le festival Tahiti ti’a mai aura bien lieu. Pas de Heiva i Tahiti cette année donc, mais dans ce contexte sanitaire inédit, ce festival permettra aux groupes de se produire sans les contraintes d’un concours classique.

Publié le 13/02/2021 à 15:17 - Mise à jour le 13/02/2021 à 15:20
Lecture 2 minutes

Il avait été évoqué, le festival Tahiti ti’a mai aura bien lieu. Pas de Heiva i Tahiti cette année donc, mais dans ce contexte sanitaire inédit, ce festival permettra aux groupes de se produire sans les contraintes d’un concours classique.

Ce festival de chants et danses traditionnels permettra de célébrer les 140 ans du Heiva.

Tahiti ti’a mai reprend le nom d’un ‘aparima de Coco Hotahota, qui avait été interprété par Temaeva en 1984 après la dévastation causée par le cyclone Veena en 1983, explique la Maison de la culture dans un communiqué. Appel à se relever, appel à la résilience et à l’âme de tout un peuple, il avait marqué les esprits par son message et sa force. C’est ainsi que ce nom s’est imposé, dans un contexte tout aussi dramatique quoi que différent.

Le festival se déroulera en juillet, du 1er au 17, « selon le nombre de groupes inscrits » précise la Maison de la culture. Les inscriptions sont ouvertes du 16 février au 1er mars. Les groupes pourront s’inscrire en deux catégories : Hura et/ou Himene. Une seule condition est requise : le groupe doit avoir déjà participé à un Heiva dans la catégorie dans laquelle il souhaite s’inscrire.

Lire aussi : Un festival culturel pour remplacer le Heiva i Tahiti 2021

Les groupes doivent présenter un spectacle majoritairement inédit, porté par un thème de leur choix. Cependant ils sont autorisés à intégrer dans leur spectacle des tableaux ou chants déjà présentés dans le passé.

Catégorie Hura :

  • 45 mn de prestation
  • 60 à 80 danseurs et 12 à 24 musiciens
  • 2 costumes obligatoires : végétal et un autre au choix (il n’est pas nécessaire d’avoir des costumes neufs ou inédits).

Catégorie Himene :

  • 15 à 20 mn de prestation
  • 60 à 80 chanteurs
  • Costumes : robe pōmare ou  māmā rū’au pour les femmes et pour les hommes des chemises à manches longues et pantalon ou tout costume traditionnel (tiputa / pareu). Il n’est pas nécessaire d’avoir des costumes neufs ou inédits.

Deux chants à interpréter :

  • Un tārava
  • Un chant au choix parmi les suivants : rū’au, nota, tuki, patautau, ‘ute paripari. Une création avec accompagnement musical est aussi possible.

Les groupes se produiront à To’ata dans le cadre du festival, mais pas seulement. Les participants en chants et danses se produiront aussi dans différents sites autour de l’île, qui seront identifiés par la Maison de la culture.

Pas de grand Heiva mais le Heiva des écoles aura quantà lui bien lieu. Il se déroulera du 2 au 13 juin 2021, au Grand Théâtre, et sera adapté en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

PRATIQUE

Ainsi les groupes ayant déjà participés au Heiva i Tahiti et désireux de faire partie du festival sont invités à s’inscrire dès le mardi 16 février sur le site www.heiva.orgoupar mail sur : [email protected] ou sur place à la Maison de la Culture auprès de la cellule production.

Les inscriptions au Heiva des Écoles 2021 sont toujours ouvertes, et se poursuivront jusqu’au lundi 1er mars, à 12h00. Les inscriptions peuvent se faire en ligne sur le site www.heiva.org, par mail sur : [email protected] ou sur place auprès de la cellule production. Sont concernées : les écoles de danse, de percussions traditionnelles, de ‘ukulele et de chants.

infos coronavirus