samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Les écoles de danse à Raiatea vont pouvoir rouvrir

Publié le

Le haut-commissaire a annoncé un déconfinement total pour les archipels autres que les îles du Vent. Tous les lieux accueillant du public pourront rouvrir leurs portes à compter de ce soir minuit. Parmi les établissements restés clos jusqu’à aujourd’hui, il y a les écoles de danse. À Raiatea, les professeurs ont accueilli la nouvelle avec grande satisfaction.

Publié le 12/05/2020 à 17:17 - Mise à jour le 12/05/2020 à 17:27
Lecture 2 minutes

Le haut-commissaire a annoncé un déconfinement total pour les archipels autres que les îles du Vent. Tous les lieux accueillant du public pourront rouvrir leurs portes à compter de ce soir minuit. Parmi les établissements restés clos jusqu’à aujourd’hui, il y a les écoles de danse. À Raiatea, les professeurs ont accueilli la nouvelle avec grande satisfaction.

À compter de ce mercredi 13 mai, les écoles de danse pourront de nouveau accueillir du public. Après deux longs mois d’inactivité, les professeurs sont ravis de cette décision. « C’est une très bonne nouvelle. On va s’organiser pour lundi. Là, on est en plein travaux comme on ne savait pas trop quand on allait rouvrir, mais maintenant, c’est bon ! » se réjouit Annick Hart, professeure de danse. « Je vais reprendre mes cours de danse progressivement, c’est à dire que je pourrais rouvrir lundi mais avec des horaires réaménagés » ajoute Tepairu Moulon, professeure de danse.

Les cours reprendront donc sans précipitation. Les professionnels se donnent quelques jours pour s’organiser. Chez Hula Vahine par exemple, Annick Hart a anticipé la reprise des cours : « J’ai cousu déjà des masques pour mes petites filles. Bon après, pour les adultes, on va se débrouiller entre nous pour avoir les masques ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Aujourd’hui, les gestes barrières doivent faire partie de nos habitudes. Certaines règles seront mises en place à l’école de danse. « La plus grande barrière que l’on va mettre en place va être celle de ne pas se faire la bise entre danseuses. (…) Et les chorégraphies sont de toute façon adaptables à la situation » précise Tepairu Moulon.

Et s’il y a un point positif à retenir de ce confinement, c’est que certains en ont profité pour faire quelques travaux. « D’être confiné, cela m’a permis de redonner un coup de jeunesse à la salle, on ne s’est pas ennuyés » déclare Pierrot Tama, professeur de ukulele.

Si les cours reprennent, il reste encore tôt pour envisager l’organisation d’un gala de fin d’année.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.