jeudi 9 avril 2020
A VOIR

|

L’élection de Miss et Mister Tatau a ses candidats

Publié le

L’association Polynesia Tatau a procédé samedi à une présélection de ses candidats à l’élection de Miss et Mister Tatau, qui se déroulera le samedi 9 novembre au Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort de Punaauia.

Publié le 13/10/2019 à 12:03 - Mise à jour le 14/10/2019 à 15:15
Lecture < 1 min.

L’association Polynesia Tatau a procédé samedi à une présélection de ses candidats à l’élection de Miss et Mister Tatau, qui se déroulera le samedi 9 novembre au Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort de Punaauia.

Neuf candidats, cinq filles et quatre garçons, ont participé samedi aux présélections de la première élection de Miss et Mister Tatau 2019.

« La présélection d’aujourd’hui était par rapport aux tatouages, le tracé, le remplissage, au niveau artistique et historique », explique Tumata Tuatini, le nouveau président de l’association Porinetia Tatau.

Les tatouages des jeunes femmes et jeunes hommes ont tous été scrutés. Et au terme de l’épreuve, tous ont été retenus. D’autres, absents ce jour, viendront par la suite compléter cette brochette afin que 12 candidats défilent sur scène (6 filles et 6 garçons).

« En France ils ont lancé ce type d’élection il y a trois ans et on s’est dit que c’était le moment de mettre tout ça en place ici et de représenter la culture polynésienne par rapport au tatouage à l’étranger », confie Tumata Tuatini.

Cette élection, qui aura lieu le samedi 9 novembre au Sofitel Tahiti Ia Ora Beach Resort, « c’est pour promouvoir la culture du tatouage dans le monde, mais pas que dans les conventions de tatouage, dans les concours de beauté aussi, précise le président de l’association Polynesia Tatau. Parce que là, c’est un concours de beauté et de tatouage. Les deux vont ensemble. »

REPORTAGENaea Bennett

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : tout savoir sur le « CAE » solidaire, pour...

Dans le cadre des répercussions économiques de la crise sanitaire du Covid-19, un dispositif de solidarité, la "Convention d’Aide Exceptionnelle de Solidarité" (C.A.E.S.), a été mis en place. Il s'agit d'une des mesures exceptionnelles créées par la loi du Pays du 27 mars 2020 portant modification du CSE et portant création des dispositifs de sauvegarde de l’emploi mobilisables en cas de circonstances exceptionnelles. Un arrêté d'application adopté en Conseil des ministres extraordinaire ce lundi 6 avril est venu préciser le dispositif.

Nouvelle-Calédonie : le confinement prolongé jusqu’au 13 avril

Le confinement strict de la population en Nouvelle-Calédonie, entré en vigueur le 24 mars pour 14 jours, a été prolongé jusqu’au 13 avril, a annoncé le gouvernement local.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV