vendredi 19 août 2022
A VOIR

|

Le tour du monde de William Albert Robinson, raconté en photos

Publié le

Intitulé "Voyage autour du monde", le nouvel ouvrage de Tumata et Rampa Robinson retrace le tour du monde à la voile de leur père William Albert Robinson. Cet aventurier bien connu des Polynésiens, offre un témoignage photographique unique sur l’Océanie des années 20, mais également du Moyen-Orient.

Publié le 08/12/2021 à 10:42 - Mise à jour le 10/12/2021 à 8:50
Lecture 2 minutes

Intitulé "Voyage autour du monde", le nouvel ouvrage de Tumata et Rampa Robinson retrace le tour du monde à la voile de leur père William Albert Robinson. Cet aventurier bien connu des Polynésiens, offre un témoignage photographique unique sur l’Océanie des années 20, mais également du Moyen-Orient.

C’est un patrimoine universel unique réalisé par William Albert Robinson lors d’un tour du monde effectué à la fin des années 20. Ce navigateur, écrivain et homme d’affaires américain bien connu sur Tahiti pour avoir fondé l’institut Louis Malardé, n’a donc pas encore livré tous ses secrets. Ce fonds photos exceptionnel exhumé par ses filles Tumata et Rampa voit donc le jour dans un ouvrage d’une centaine de pages. “Avec ma sœur, on s’est dit qu’il fallait qu’on fasse quelque chose de toutes ces photos car elles sont tellement exceptionnelles, ça serait presque un sacrilège de ne pas les ressortir et d’en faire un livre d’art” confie Tumata.

Pour Jean-Luc Bodinier, l’éditeur, ce travail photographique remarquable est aussi et surtout une approche ethnographique exclusive. Un trésor pour les générations futures que l’on croise une fois dans sa vie : “Il y a d’abord le travail sur la Polynésie qui nous intéresse, mais aussi le travail sur la Papouasie-Nouvelle-Guinée, sur les Nouvelles-Hébrides, des îles moins connues, avec des populations plus sauvages. Il allait dans des tribus très isolées. On voit des photos d’endroits où les Européens allaient très rarement. Lui, il était sur son petit bateau avec son matelot et allait explorer des contrées qui, à l’époque étaient encore sauvages”.

William Albert Robinson surnommé par les Tahitiens “Ropiti”, s’était lancé dans ce périple avec son fidèle matelot Etera. Un navigateur traditionnel hors-pair qui découvrait en plus des contrées lointaines, la témérité de son guide : “C’était un homme qui n’avait peur de rien, et il adorait les tempêtes !” précise Tumata Robinson qui sera en dédicace ce samedi 11 décembre son ouvrage à la librairie Odyssey.

infos coronavirus