vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Le temple Kanti célèbre le Nouvel An chinois

Publié le

Publié le 09/02/2019 à 16:24 - Mise à jour le 09/02/2019 à 16:24
Lecture 2 minutes

C’est une tradition de longue date : la calligraphie des vœux est l’une des activités les plus importantes du jour de l’An chinois. Inscrit sur du papier rouge par Angela Mayer, professeur de Mandarin au collège Anne-Marie Javouhey, chaque vœu exprime une pensée positive.

« La calligraphie a toujours eu du succès car les gens viennent pour demander des messages de bonheur, de prospérité, d’harmonie, de bonne santé » explique Marita Liu Sing, présidente de l’association philanthropique.

Outre l’écriture chinoise, l’association philanthropique proposait également de l’initiation au mah-jong et au souan-pan, le fameux boulier chinois qui sert de calculatrice depuis des millénaires.

Mais ce ne serait pas un vrai jour de l’An chinois sans les spécialités culinaires. Comme à chaque Nouvel An chinois, les femmes de l’association Vahine Porinesia ne manquent d’imagination. L’année dernière, le thé était à l’honneur, et cette année, elles ont proposé un dessert salé à base de taro, de saucisses chinoises et d’épices.

« Nous avons choisi le taro car c’est une plante qui fait beaucoup de rejets et donc plein de petits bébés taro ! Alors pour les Chinois, cela apporte aussi beaucoup de bébés, du bonheur, la richesse et de la prospérité. Tous les plats chinois ont une signification » nous dit Oriane Fong, de l’association Vahine Porinesia 

Pour des saveurs un peu plus sucrées, étaient proposés à la vente dans des petits pots, des biscuits salés et sucrés vegan à base de produits du fenua : taro, ananas, petits pois…

C’est tout autour du grand chapiteau que s’est étalée la richesse culturelle de la communauté chinoise. Une journée rythmée par les chants et danses. Prochain rendez-vous : le défilé des lanternes le samedi 16 février.

Retrouvez ICI   le programme complet des festivités à Tahiti. 

Rédaction web avec Mata Ihorai et Brandy Tevero 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu