vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Le Salon du livre est de retour à la Maison de la culture

Publié le

Crise oblige, l'an passé il a fallu organiser l'événement en distanciel. Ce qui a poussé les organisateurs à prendre un virage numérique. Cette année, le salon du livre est de retour en présentiel, mais le numérique marque toujours le pas.

Publié le 18/11/2021 à 16:33 - Mise à jour le 18/11/2021 à 16:34
Lecture 2 minutes

Crise oblige, l'an passé il a fallu organiser l'événement en distanciel. Ce qui a poussé les organisateurs à prendre un virage numérique. Cette année, le salon du livre est de retour en présentiel, mais le numérique marque toujours le pas.

Le salon du livre revient et ce n’est pour déplaire aux nombreux passionnés mais aussi aux étudiants toujours plus intéressés par le monde de la littérature. Parmi les bouquins à gogo, une nouveauté cette année, le murmure des livres : une affiche, mais pas seulement : “Dans tous les espaces publics, dans tous les espaces où les gens attendent, ils auront à leur disposition une affiche avec des couvertures d’ouvrages polynésiens sur lesquels est adossé un Qr Code et qui permettra l’accès à une lecture audio”, explique Marie Kops, responsable de l’organisation pour l’association des éditeurs de Tahiti et des îles.

Si le livre audio n’est pas encore arrivé au fenua, il est désormais possible d’en écouter des extraits. Un virage numérique poussé par la crise sanitaire : “On ne savait pas si le salon aurait lieu et dans quelles conditions. Bien évidemment, on n’a qu’une envie c’est de retrouver le public. On est très contents de retrouver tout le monde. Mais, en même temps, à l’issue de l’édition de l’an dernier, on a découvert le numérique et on s’est rendu compte qu’aujourd’hui on ne peut quasi plus s’en passer. Et puis surtout ça nous permet de partager ça avec le public des îles qui nous est cher et même un public élargi.”

Mais cette nouvelle façon d’apprécier un livre n’est pas au goût de / pour tous. Le livre audio ne prendra d’ailleurs pas le pas sur l’inaltérable sensation qu’offre le papier, le plaisir de tourner des pages : “Le livre papier résiste parce que les gens aiment le papier, l’encre, l’odeur. Alors c’est sûr que quand on prend l’avion, le train ou la voiture, les liseuses peuvent être utiles. Mais je crois que les gens aiment aller en librairie, ils aiment découvrir un livre ou qu’on leur conseille un livre. Je crois que le livre est loin d’être mort malgré l’omniprésence numérique”, estime Daniel Margueron, auteur.

En papier ou en audio, un livre demeurera toujours une invitation à l’aventure. Le Salon du livre referme ses portes ce dimanche à la Maison de la culture.

infos coronavirus